fleur

Tous les végétaux de la famille des Angiospermes, ayant des fleurs à un moment donné de leur cycle de vie

Delphinium en bonne compagnie

Delphinium blanc, verveine de Buenos Aires, Pennisetum, massif de fleurs annuelles et vivaces, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Avec leurs grands épis de fleurs dressés haut dans les massifs, les pieds d’alouette (Delphinium) en imposent, mais seuls, ils sont un peu raides. Il ne faut surtout pas hésiter à les marier avec d’autres fleurs. Voici quelques idées d’associations photographiées dans la grande perspective du Jardin des Plantes à Paris.

Grand spectacle avec la verveine de Buenos Aires et un pennisetum à feuillage pourpre. Les grandes hampes florales du Delphinium sont soutenues par les fleurs voisines.

Delphinium blanc et Osteospermum, massif de fleurs vivaces, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Trio rose et blanc de delphinium, ostéospermums et cléomes. Même si le pied d’alouette défleurit rapidement, les deux autres plantes assurent la relève jusqu’aux gelées.

Delphinium blanc et Dahlia 'Mon Amour', massif de fleurs, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
J’aime tout particulièrement ce duo inattendu entre un delphinium blanc pur et ce super dahlia ‘Mon Amour’. Une variété de dahlia Label Rouge à la floraison d’une grande générosité.

Delphinium blanc et Dahlia 'Mon Amour', massif de fleurs, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Et pour finir, oublions le blanc et les roses pour un duo plus contrasté avec un delphinium bleu (avec du rose mauve quand même) et des gaillardes dorées et éclatantes à souhait.

Delphinium bleu et gaillardes, massif de fleurs, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Mon balcon parisien fin juillet 2017

Mon balcon parisien avec clématite, bégonia, alcathéa, Paris 19e (75)
Les floraisons étant désormais abondantes et variées sur mon balcon, je peux le photographier et le montrer tel qu’il est en cette fin du mois de juillet. Malgré une météo des plus changeantes avec des fortes chaleurs et des grands écarts de températures, les plantes résistent et sont même plutôt généreuses.

Mon balcon parisien avec tagète, hibiscus, alcathéa, Paris 19e (75)Mes deux pieds d’alcathéas sont bien sûr les plantes phares du balcon avec leurs tiges démesurément hautes qui culminent à plus de 2 m et qui sont couvertes en permanence de jolies fleurs café au lait pour ‘Parkallee’ et rose pour ‘Parkfrieden’.

Mon balcon parisien avec tagète, hibiscus, alcathéa, Paris 19e (75) (suite…)

Comméline tubéreuse, un des plus beaux bleus de l’été

Comméline tubéreuse, Commelina coelestis, Commélinacées, fleur, plante vivace, bulbe, parc de Passy, Paris 16e (75)
Voici une autre plante vivace bulbeuse trop rare dans les jardins et sur les balcons. Et pourtant, elle est très facile à cultiver, très florifère et ses petites fleurs sont d’un incroyable bleu ciel soutenu.

Comméline tubéreuse, Commelina coelestis, Commélinacées, fleur, plante vivace, bulbe, parc de Passy, Paris 16e (75) (suite…)

Hibiscus x rosa-sinensis HibisQs Longiflora

Hibiscus x rosa-sinensis HibisQs Longiflora, arbuste à fleurs, Malvacées, balcon parisien, Paris 19e (75)Souhaitant compléter une potée sur mon balcon parisien, j’ai fait l’acquisition d’un pied d’hibiscus en choisissant un coloris orange soutenu. En le rempotant pour l’installer à sa place définitive pour l’été, j’ai découvert qu’il s’agissait d’une variété sélectionnée pour la plus grande longévité des fleurs.

Hibiscus x rosa-sinensis HibisQs Longiflora, arbuste à fleurs, Alcathea suffrutescens 'Parkallee', Tagetes, Malvacées, Astéracées, balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Un été bleu lavande avec l’aster de Frikart ‘Mönch’

Aster x frikartii 'Mönch', Astéracées, fleur, plante vivace, balcon parisien, Paris 19e (75)
Ma plus ancienne touffe d’Aster x frikartii ‘Mönch’ est à nouveau en pleine floraison, avec une profusion de fleurs étoilées d’un bleu lavande soutenu que j’aime décidément beaucoup.

Aster x frikartii 'Mönch', Astéracées, fleur, plante vivace, balcon parisien, Paris 19e (75)
Dès le mois de mai dernier, j’ai effectué plusieurs pincements pour forcer les tiges qui s’allongeaient un peu trop à se ramifier davantage. Cela a un peu retardé la floraison, mais elle devrait être encore plus généreuse. Et le port de la plante est un peu plus compact.

Aster x frikartii 'Mönch', Astéracées, fleur, plante vivace, balcon parisien, Paris 19e (75)
Bien sûr, les asters aiment le soleil et je vois plutôt l’arrière des étoiles bleues. Mais en me penchant un peu au-dessus de la rue, je peux les admirer avec leur gros coeur jaune d’or qui tranche avec le bleu intense. Ce n’est que le début de la floraison qui devrait se prolonger tout au long de l’été maintenant. Et tant mieux !