Enquête nationale sur l’acceptation du passage au zéro pesticides dans les espaces verts

"Zéro pesticides" en espaces verts : Qu'en pensez-vous ?Plante & Cité et le laboratoire de recherche en économie et management de l’Université d’Angers lancent une enquête nationale sur l’acceptation du passage au « zéro pesticides » dans les espaces verts publics, avec le soutien de l’Agence Française pour la Biodiversité dans le cadre du plan Ecophyto.

Cette enquête repose sur une méthode innovante d’évaluation pour étudier et comparer les préférences des élus, des gestionnaires d’espaces verts publics, et des habitants, vis-à-vis des changements induits par ces nouvelles pratiques. Cette enquête socio-économique permettra d’identifier d’éventuels freins au changement et des leviers pour améliorer la communication autour du « zéro pesticides » auprès des trois publics ciblés.

Le questionnaire est accessible en ligne sur le site de Plante & Cité (rubrique « Projets »).
Compter 20 minutes pour répondre. Date de clôture le 1er décembre 2017.

Depuis le 1er janvier 2017, l’utilisation des produits phytos est interdite pour l’entretien des espaces verts publics. Alors qu’un certain nombre de référentiels techniques existent aujourd’hui sur les alternatives aux pesticides pour la gestion des espaces verts, ce travail propose une autre échelle d’investigation : celle des préférences vis-à-vis des conséquences du « zéro pesticide », à la fois sur les coûts induits par ce changement de pratiques, et les bénéfices liés à ces nouveaux types d’espaces verts en ville.

L’acceptation du passage au « zéro pesticides » fait l’objet de nombreuses idées reçues : « les gestionnaires ne sont pas prêts à accepter une telle modification du paysage », « les habitants sont insensibles au risque de détérioration des conditions de travail pour les agents d’entretien », « les élus veulent à tout prix que cela coûte moins cher », etc. Grâce à cette étude, nous pourrons les confirmer ou les infirmer.

Les résultats apporteront une meilleure compréhension de la manière dont les élus, les gestionnaires d’espaces verts publics, et les habitants se représentent les conséquences du passage au « zéro pesticides ». Ils permettront aussi de proposer des pistes d’évolution pour les argumentaires et messages pour la communication autour du « zéro pesticides ».

Une méthode d’enquête innovante
Pour cela, l’enquête utilise une méthode scientifique appelée « modélisation des choix ». Elle permet d’évaluer les préférences individuelles pour certaines caractéristiques d’un bien ou d’un service.

La modélisation des choix est largement utilisée dans l’évaluation environnementale, mais très peu dans le cas des espaces verts urbains, et jamais en France. Ce travail est, à notre connaissance, le premier exemple d’application de cette méthode à la question de la réduction des produits phytosanitaires dans les espaces verts urbains. Sont entre autres prises en compte les conséquences en termes d’esthétique et de qualité d’usage pour les habitants, de conditions de travail pour les agents d’entretien et d’évolution du budget public dédié aux espaces verts.

Des résultats accessibles à tous en 2018
Les résultats de cette enquête seront accessibles mi-2018 sur les sites www.ecophyto-pro.fr et www.plante-et-cite.fr. Ils seront diffusés sous forme d’un rapport complet, d’une synthèse, d’un article scientifique et de communications orales.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Il serait beaucoup plus intéressant de faire cette enquête sur l’espace public. J’ai eu récemment la surprise de voir un agent de la propreté de la Ville de Paris la binette à la main. Retour du « cantonnier » ? Apparemment les « mauvaises herbes » dans les rues ne provoquent pas de grandes réticences. Même si, de temps en temps, un papy, trouvant les pieds d’arbre que je fleuris trop foisonnants, vient m’expliquer comment il faut jardiner…. Au contraire, j’ai beaucoup de félicitations pour ce foisonnement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez