Exposition BOTANIC’ ART chez Jardins en Art (Paris) du 5 avril au 24 mai 2016

Jardins en Art, la première librairie-galerie parisienne dédiée à l’art et au jardin, présentera les oeuvres récentes de la sculptrice Anne-K Imbert et de la photographe Rachel Lévy nées de l’observation des fleurs et des plantes sauvages de nos jardins potager et d’ornement. À travers le regard poétique de ces deux artistes sur la botanique, Jérôme Marcadé, le fondateur de la galerie, souhaite rendre hommage au monde des plantes, source d’apaisement et d’émerveillement.

Anne-K. IMBERT, la fragile beauté d’une fleur et le vol d’un insecte des marais

Ombelles et libellule, Anne K Imbert
À la manière des poésies haïku japonaises, dont la forme brève en lien profond avec la nature cherche à rendre l’instant. Les sculptures d’Anne-K Imbert sont des petits poèmes reflétant la simplicité et l’évanescence des choses.

Mes anges, Anne K ImbertAvec très peu de métal, dans un style léger et aérien, souvent mobile, elle saisit des moments de vie, des instants de nature, à la fois fugitifs et éternels, infimes et infinis. Ils sont là, sous nos yeux, mais Anne-K Imbert semble les voir plus que nous et leur donne une forme éternelle pour que nous les voyions enfin.

Quand le Prunus fleurit, Anne K Imbert« Ma démarche artistique est de réaliser, le plus sobrement possible, quelque chose d’harmonieux et de juste. C’est tout. C’est de l’art populaire parce qu’il peut être compris par tous sans qu’il y ait le moindre mot à dire. Il entre subrepticement dans l’intimité de chacun, sans y prendre plus de place que celle qu’on veut bien lui accorder. Il apparaît ou disparaît à volonté. Il change de sens selon la lumière ou la saison, selon le temps qu’on lui accorde ou l’oeil avec lequel on le regarde. »

Rachel LEVY, Vanités… portraits de fleurs en fanaison herborisées au potager de Saint-Jean de Beauregard

Hydrangea serrata 'Miya ma yae murasaki', Rachel Levy
Photographe de presse à l’origine, Rachel Levy consacre aujourd’hui tout son temps à ses recherches personnelles avec le végétal comme thème de prédilection. Son travail sur les fleurs en fanaison l’a tout naturellement conduite au potager de Saint-Jean de Beauregard. Durant toute une année, au coeur de ce « Jardin remarquable » et classé « Monument historique », Rachel Levy s’est attachée à immortaliser l’instant fugitif où la fleur en déclin se révèle dans toute sa beauté, revisitant avec talent et originalité la planche botanique et la peinture de Vanité du XVIIème siècle.

3 roses, Rachel Levy
Au fil des quatre saisons, le narcisse, la tulipe, la rose et le dahlia prennent la pose et se dévoilent dans toute leur singularité. Les pétales sur le point de se détacher se parent de complexes et émouvantes nuances d’or mat, de violet et de pourpre.

Tulipe Striped Bellona, Rachel LevyLa Fête des Plantes de Printemps de Saint-Jean de Beauregard (Essonne), du 8 au 10 avril 2016, permettra de découvrir en avant première quelques-unes des photographies qui seront présentées chez Jardins en Art.

Panneau Saint-Jean de Beauregard, Rachel Levy
« Surprises par l’objectif de Rachel Lévy, les fleurs en fanaison se parent de teintes violettes qui rappellent les draps dont on recouvre le crucifix et les statues des églises entre le Vendredi saint et la célébration de Pâques, les pétales sur le point de se détacher ont des danses figées, des tourbillons immobiles de pourpres, d’or mat, de grenat. Rachel Lévy prouve que la fleur qui dépérit est capable de textures et de coloris plus complexes, et surtout plus émouvants, que la même fleur dans la gloire un peu arrogante de sa jeunesse ». Extrait de Je vois des jardins partout, Didier Decoin (J. – C. Lattès)

Hydrangéas, Rachel Levy

Informations pratiques
Jardins en Art
19, rue Racine, 75006 Paris.
Tél. : + 33 (0)1 56 81 01 23.
Courriel : contact@jardinsenart.fr
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 20h.
Vernissage le mercredi 6 avril 2016 de 18 à 22 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *