Des graines à tous les étages avec la Mairie de Paris

Pénélope Komitès, adjointe à la Maire, va soumettre au prochain Conseil de Paris le dispositif  « Des graines à tous les étages », pour encourager les Parisiens à végétaliser leurs bords de fenêtres, leurs balcons et leurs terrasses, avec des essences utiles à la biodiversité.

Logo de la Mairie de Paris
Anne Hidalgo a placé au cœur de son ambition pour Paris le développement de la nature en ville et l’émergence d’un nouveau modèle urbain. Elle s’est fixée pour objectif d’atteindre 100 hectares de toits, de façades et de murs végétalisés en 2020, dont un tiers sera consacré à l’agriculture urbaine.

Depuis le début de la mandature, Pénélope Komitès, adjointe à la Maire en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité, a impulsé de nombreux dispositifs en ce sens. Permis de végétaliser, ventes des surplus des plantes et arbustes issus de la pépinière municipale, création de murs végétalisés dans les arrondissements, développement de l’agriculture urbaine : les Parisiens ont chaque fois témoigné de leur engouement.

30000 sachets de graines distribués gratuitement aux Parisiens
Le prochain Conseil de Paris sera appelé à soutenir une nouvelle mesure, baptisée « Des graines à tous les étages ». Ce concours portera principalement sur la végétalisation des bords de fenêtres, des balcons et des terrasses des Parisiennes. En ce sens la Ville de Paris compte leur distribuer
gratuitement, à partir de la mi-mars, 30000 sachets de graines, par l’intermédiaire de la Maison du jardinage et des Mairies d’arrondissement qui pourront librement organiser cette distribution.

« Nous avons sélectionné des végétaux reconnus comme étant faciles à jardiner et utiles pour la biodiversité, notamment des plantes mellifères qui attirent les insectes pollinisateurs. Issues dans leur grande majorité du bassin parisien dont 73% certifiées « Agriculture biologique », les habitants pourront utiliser ces graines pour leurs semis du printemps », détaille Pénélope Komitès.

15 types de sachets sont prévus :

  • Plantes potagères : pois, fenouil bulbeux, courgette et radis.
  • Plantes aromatiques : ciboulette, origan et bourrache officinale.
  • Plantes fleuries estivales : camomille, chrysanthème des moissons, bleuet et coquelicot.
  • Plantes fleuries vivaces : achillée millefeuille, mauve musquée, pimprenelle et lotier.

Un concours pour récompenser les habitants les plus investis
À partir du mois de mai, une fois les plantes poussées, les participants seront invités à prendre en photo leurs plantations et à les adresser à la Ville,
afin qu’elles soient publiées sur un site internet dédié. « Un concours, que nous lancerons le 16 mars à la Maison du jardinage, distinguera en juin
les plus belles compositions. Il comportera aussi des critères de non utilisation de pesticide et de moindre consommation d’eau », ajoute l’élue.
Les Parisiens voteront en ligne en faveur des plus belles créations. Un jury, composé notamment des Maires d’arrondissements, remettra des prix
, à l’échelle de Paris et de chaque arrondissement, avec un prix spécial dédié à l’agriculture urbaine.

Commentaires (10)

  1. Tina de Nissa

    Cher(e) Koba,
    Primo: vous êtes bien arrogant(e),
    Secundo: il y a façon de combiner harmonieusement commerces et nature en ville, voir certaines villes du Nord et de l’Asie,
    Tertio: si j’ai bien compris c’est: vous avez des oboles, alors fermez vos gueules et circulez! totalitarisme pas mort ?

  2. koba

    Mes chers (es)
    primo vous êtes en ville …
    secondo contentez vous d’avoir un cadeau en graine et gratuit
    trio c’est pour votre plaisir et bien être personnel d’abord

    et puis, une ville sans commerce est une ville morte
    du bon sens … du bon sens voyons !

  3. pflieger

    tout cela tout cela!!!!!!!!! que d’argent pour si peu!!!! pierre

  4. nanou

    je vous rappelle que les travaux coûtent 1 milliard d’€ . Voir le début du reportage

  5. mamiefanfan

    plus c’est bétonné, plus on a de crédits !!!!!
    et on engage les habitants à fleurir leur fenêtres ?????? mais pourquoi ??? ils seraient subventionnés par la mairie de Paris si ils mettaient des fleurs en béton !!

  6. Josette

    Dommage jpp car j’attendais votre réaction ! Mais je me doute qu’elle serait pleine d’ironie et sans doute acerbe …..

    Mais nanou et nicole ont déjà donné le « la » …..

  7. jpp

    Bon je dis rien, hein !

  8. nicole

    et même pas un toit végétalisé, Nanou ! décidément, cette ville c’est « faites ce que je dis et pas ce que je fais » ……

  9. nanou
  10. nanou

    quelle ironie ! et en même temps sort de terre un monstre de pierre aux halles , encore une fois dédiée aux commerces. Et moi naivement je pensais à un futur espace vert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *