Nandina domestica ‘Twilight’

Potée de Nandina domestica 'Twilight' et Liriope muscari 'Okina' sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Souvenir de ma visite vendredi chez Antoine Breuvart à Ramecourt dans le Pas-de-Calais à l’occasion des portes ouvertes de sa pépinière jardin (vous pouvez d’ailleurs encore en profiter aujourd’hui), ce petit arbuste au feuillage panaché de blanc est devenu le compagnon idéal pour mes petits pieds de liriope (Liriope muscari ‘Okina’) au feuillage blanc devenant vert foncé en vieillissant. Deux espèces à pousse lente et port compact installées bien en vue sur mon balcon.

Potée de Nandina domestica 'Twilight' et Liriope muscari 'Okina' sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Nandina domestica ‘Twilight’ reste petit, comme Nandina ‘Fire Power’ plus courant dans les points de vente de jardinage. Ce bambou sacré nain a un jeune feuillage bronze clair qui devient vert vif éclaboussé de blanc en vieillissant. La panachure s’intensifie avec les basses températures. Le feuillage est persistant, sauf si les hivers sont trop rigoureux. En région parisienne, cela ne devrait pas être trop le cas et de toutes les façons, je pourrai protéger facilement la potée des courants d’air froid. La potée est d’ailleurs installée dans la partie la plus chaude et ensoleillée du balcon, même si les potées voisines font un peu d’ombre à l’arbuste qui n’a pas besoin d’un fort ensoleillement.

J’ai acheté ce bambou sacré nain sur le stand de la Pépinière Jean-Pierre Hennebelle qui exposait de nombreuses espèces et variétés d’arbres et d’arbustes plus rares et originales les unes que les autres.

Commentaires (5)

  1. Pingback: Les belles panachures du Nandina ‘Twilight’ – Paris côté jardin

  2. foujy

    L’on ne peut qu’être sous le charme de ces petites feuilles d’une coloration très soignées, digne d’un coup de pinceau de maître.
    Comme l’on sait, sans doute, le choix d’une plante s’opère sur place, exclusivement, ne serait-ce que pour avoir le plus beaux des sujets; celui présenté sur ce blog ne serait pas le plus magique, le mien est encore plus beau avec des feuilles de couleur rose saumonée, marbrées. J’aime à croire que c’est un individu unique; il l’ai sans nul doute.
    Son développement dépendra d’un tas de paramètres ceci dit, le nandina est une plante très facile, irréprochable, à la portée de toutes et tous.
    Sans parler de sa symbolique et de l’utilisation de son bois, que du bonheur !

  3. Pingback: La période crevette du bambou sacré ‘Twilight’ » Paris côté jardin

  4. @nnie54

    Je n’aurais pas dit que ce fut un bambou nain !
    @nnie

  5. nicole

    il a donc trouvé sa place !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 Partages
Partagez21
Tweetez
+1
Enregistrer3
Partagez