Du persil en pot

Du persil en pot

La culture du persil (Petroselinum crispum) en pot ou en jardinière est relativement facile, à la condition que le rebord de fenêtre, le balcon, la terrasse ou la cour reçoivent quelques heures de soleil chaque jour, indispensable au bon développement de cette plante aromatique.

Plante aromatique cultivée en pot

Potée de persil frisé double, photo Alain Delavie

Vous avez le choix entre deux variétés de persil : celui à feuillage simple (ou persil plat), plus parfumé, et le persil frisé (ou persil double), plus décoratif, mais beaucoup moins savoureux. C’est pas mal de semer les deux, car si l’on recherche le gout unique du persil, le feuillage frisé permet de décorer les plats et les salades estivales. Personnellement, je suis plutôt un adepte du persil simple.

Dans un pot d’au moins 14 centimètres de diamètre et rempli d’un bon terreau horticole, épandez les graines de persil en évitant de semer trop dru car les plantes doivent s’étoffer ensuite. Les graines sont assez grandes pour être semées une par une. Il faut juste un peu de patience. Il faut ensuite les recouvrir d’un demi centimètre de terreau et terminer par un bon arrosage. Les semences de persil ont souvent une levée capricieuse et lente. Avant le semis, je préfère laisser tremper les graines dans un verre d’eau chaude toute une nuit, en changeant l’eau au bout d’une heure ou deux, eau qui a pris une teinte jaunâtre. J’ai pu constaté que ces graines trempées lèvent ensuite plus facilement.

Il faut aussi veiller à maintenir le substrat toujours frais par des arrosages réguliers. Tant que les graines n’ont pas germé, vous pouvez laisser la potée à l’ombre pour limiter le dessèchement du sol. Quand les petits plants de persil ont deux ou trois petites feuilles, éclaircissez la potée pour ne garder qu’un pied tous les 4 à 5 cm. Les jeunes plants arrachés ne sont pas repiqués car leur reprise est très aléatoire.

Les jardiniers pressés qui veulent des récoltes rapides peuvent acheter des plants de persil dans une jardinerie. Cela donne aussi d’excellents résultats, plus vite, mais c’est plus cher.

Dans tous les cas, la potée dure jusqu’au printemps de l’année suivante. Elle commence alors à fleurir, le feuillage est moins tendre et peut même jaunir. Il est préférable de la renouveler.

By |2010-06-27T09:19:37+00:00juin 27th, 2010|plante aromatique, potée ou jardinière|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. Marguerite 27 juin 2010 at 9 h 38 min

    Je n’ai pas encore semé de persil cette année et pourtant j’ai eu de belles réussites dans le passé. « Procastination », tu connais ?
    Semé en terre et repiqué en rang l’année suivante > de belles provisions à congeler déjà ciselé pour l’hiver.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui