Archive journalières: 7 juin 2010

Surveiller et tailler les tomates

Mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100’ pousse à vue d’oeil avec les températures plus élevées de ces derniers jours. Mais cette croissance impose une surveillance soutenue, car il n’y a pas que la tige principale qui se développe. De nombreuses pousses apparaissent à la base des feuilles. Des gourmands qu’il faut supprimer.

Taille de la tomate

Taille d'un gourmand sur un pied de tomate cerise, photo Alain Delavie

Taille de la tomate

Taille d'un gourmand sur un pied de tomate cerise, photo Alain Delavie

La taille n’est pas obligatoire sur un pied de tomate cerise, car les fruits de petites dimensions murissent rapidement. Mais je préfère élaguer mon pied pour ne garder qu’une tige principale et quelques belles grappes de tomates. Sinon, je vais avoir un fatras de branchage et de feuilles dans lequel j’aurai le plus grand mal à cueillir mes tomates. Et mon balcon n’est pas extensible, la place est comptée. Pas de débordement de tomate !

Je taille au moins une fois par semaine car les rejets poussent très vite quand il fait chaud. Quand les pousses sont petites (quelques millimètres de diamètre), la taille s’effectue à la main, en cassant la tige au niveau de son insertion près du pétiole de la feuille. Quand le gourmand est plus gros, il est préférable de prendre une paire de ciseaux, pour couper proprement et le plus nettement possible. Il ne faut pas oublier que chaque taille laisse une plaie sur la tomate, qui est ainsi plus sensible aux attaques de maladies ou parasites.

Le saviez-vous ?
La tomate se bouture assez facilement. Tous les gourmands que vous ôtez peuvent devenir des boutures. Au printemps, cela permet de multiplier une variété quand on en manque et que l’on ne peut plus la trouver dans le commerce. Le bouturage donne des plants plus vite vigoureux par rapport à un semis. Attention toutefois, si les pousses prélevées sont malades (traces de mildiou par exemple), inutile de les bouturer. On ne bouture que des parties saines, indemnes de toute maladie.

Les liriopes ‘Okina’ perdent leur blancheur

Mes deux pieds de liriopes panachés (Liriope muscari ‘Okina’) perdent de plus en plus leur belle couleur blanche et se teintent de vert. Je m’y attendais, mais la transformation du feuillage est plus rapide que je ne le pensais…

Plante vivace à feuillage changeant

Liriopes à feuillage panaché (Liriope muscari 'Okina') dans un pot Corsica Flower Bridge sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Mais la transformation est assez réussie je trouve. Le vert apparait par la base des feuilles et se mêle au blanc en fines stries. Originale cette panachure changeante !

Jardin du Daily Telegraph : médaille d’or du Chelsea Flower Show 2010

Une cinquantaine de jardins éphémères étaient présentés lors de la dernière édition du RHS Chelsea Flower Show, qui s’est déroulé du 25 au 29 mai 2010 à Londres (UK). De nombreux prix sont attribués lors de cette manifestation, notamment celui du plus beau jardin. Cette année, c’est le jardin d’Andy Sturgeon réalisé pour le Daily Telegraph qui a décroché la médaille d’or. Best Show Garden !

Jardin éphémère

The Daily Telegraph Chelsea Garden 2010, paysagiste Andy Sturgeon, RHS Chelsea Flower Show 2010, mai 2010, photo Alain Delavie

Inspiré par le voyage, ce jardin contemporain est un jardin de graviers. Il dispense des parfums méditerranéens, des senteurs de maquis, avec des évocations de l’Afrique du Sud, de la Californie, du Mexique, du centre du Chili et des bords de la Méditerranée.

Jardin éphémère

The Daily Telegraph Chelsea Garden 2010, paysagiste Andy Sturgeon, RHS Chelsea Flower Show 2010, mai 2010, photo Alain Delavie

Très structuré, il est composé de différent espaces séparés par des murs, des murets en pierres sèches ou des arches métalliques (aspect rouillé).

Jardin éphémère

The Daily Telegraph Chelsea Garden 2010, paysagiste Andy Sturgeon, RHS Chelsea Flower Show 2010, mai 2010, photo Alain Delavie

Jardin éphémère

The Daily Telegraph Chelsea Garden 2010, paysagiste Andy Sturgeon, RHS Chelsea Flower Show 2010, mai 2010, photo Alain Delavie

Pour retrouver mais sans pouvoir acheter (zone de livraison délimitée à l’Angleterre, au Pays de Galle et à l’Écosse) toutes les plantes utilisées pour ce jardin méditerranéen : www.gardenshop.telegraph.co.uk/chelseaplants

Les iris qui composaient les énormes potées fleuries disposées au centre du jardin sont tous de la variété ‘Action Front’.

Jardin éphémère

Iris 'Action Front', The Daily Telegraph Chelsea Garden 2010, paysagiste Andy Sturgeon, RHS Chelsea Flower Show 2010, mai 2010, photo Alain Delavie

Il y avait aussi de superbes bouillons blancs, Verbascum bombyciferum ‘Polarsommer’.

Jardin éphémère

Verbascum bombyciferum 'Polarsommer', The Daily Telegraph Chelsea Garden 2010, paysagiste Andy Sturgeon, RHS Chelsea Flower Show 2010, mai 2010, photo Alain Delavie

Le concepteur de ce jardin est un des grands paysagistes du Royaume-Uni. Andy Sturgeon a notamment gagné 4 médailles d’or successives au RHS Chelsea Flower Show en 2005, 2006, 2007 et 2008.

The Daily Telegraph Chelsea Garden 2010
Sponsorisé par : The Daily Telegraph,
Paysagiste : Andy Sturgeon,
Réalisation : Crocus.co.uk Ltd