Archive journalières: 20 juin 2009

Un jardin qui fait rimer écologie et solidarité

Le jardin partagé d’insertion « Georges-et-Maï-Politzer », créé à l’initiative de la Ville de Paris, a été inauguré le 15 juin dernier dans le 12e arrondissement de Paris.

Ce jardin partagé, destiné à des personnes en voie d’insertion, est situé 24-26 rue Georges-et-Maï-Politzer (12e) sur une friche de 430 m². Il intègre les principes du programme Main Verte : jardinage biologique, ouverture aux habitants du quartier, animations régulières.

L’association La Fayette Accueil est chargée de gérer et d’animer le jardin, comme elle le fait déjà pour les jardins du Béton Saint-Blaise, qui dépendent de Paris Habitat et le jardin partagé d’insertion sur le toit du gymnase de la rue des Haies (20e). Elle organisera 3 à 5 ateliers de jardinage par semaine en fonction des saisons, en concertation avec les autres acteurs du quartier (écoles, associations).

Dans les ateliers, un animateur est présent en permanence et encadre différents publics, en particulier des adultes bénéficiaires de minima sociaux. L’objectif est d’encourager les participants à développer un projet de vie, d’améliorer leur situation personnelle par le jardinage, activité structurante et valorisante, mais aussi de leur redonner confiance, rompre leur isolement, les aider à retrouver une autonomie et des réseaux de solidarité, améliorer leurs conditions de vie, leur permettre de partager des savoirs et leur offrir la possibilité de se projeter dans le temps.

Ouvert à tous, ce jardin sera un enrichissement pour la vie locale du quartier.

Merci, c’est l’été dans le Haut Marais

Glaces italiennes artisanales, produits malins pour les sorties en plein air, mobilier astucieux pour des repas élégants et réussis et fauteuil jardin du Luxembourg s’invitent chez Merci pour fêter l’arrivée de l’été. À découvrir également, des pots cavaliers et des tuteurs originaux, pour que les plantes aussi profitent pleinement du soleil.

Parce que l’été rime avec convivialité, l’espace sous verrière de 500 m2 accueille le « Summer pique-nique » by Merci. Assiettes, table, fauteuil et accessoires colorés et pratiques : tout est prévu pour un pique-nique de charme. Idée d’été, rendez vous en vélib à la cantine merci. Emportez dans vos boîtes alimentaires vos salades, légumes et plats gourmands pour un pique-nique place des Vosges, quai de Loire ou sur les quais de la Seine. Et bien sûr, on utilise les assiettes en bagasse (pulpe de canne à sucre), respectueuses de l’environnement, plutôt que des assiettes en papier, les couverts par 100 en bois plutôt qu’en plastique et les petites boîtes alimentaires en carton recyclé.

Sur un balcon, à l’intérieur des maisons ou en terrasse, les plantes sont soignées chez Merci. De nouveaux objets leurs donnent une dimension pratique et esthétique tel le pot Cavalier ou bien encore les tuteurs à assembler Tutrix de Rafaël David et Géraldine Hetzel.

Merci
111, boulevard Beaumarchais, 75003 Paris.
Tel. : 01 42 77 00 33.
Site : www.merci-merci.com
ouvert de 10h à 19h du lundi au samedi.

La ferme éphémère Bleu-Blanc-Coeur ouvre ses portes

À l’occasion de la saison de la floraison du lin, la 1ère ferme éphémère Bleu-Blanc-Cœur accueille tous ceux qui veulent comprendre l’origine de la filière et les bonnes pratiques de ses agriculteurs engagés et engageants.

Un rendez-vous unique, ouvert au grand public à la Maison de l’Aubrac, 37, rue Marbeuf, 75008 Paris. Du champ à l’assiette, un parcours d’apprentissage pour tous, avec au programme de ce week-end :

  • Visite d’une véritable ferme reconstituée,
  • Découverte des métiers de production agricole,
  • Rencontre avec les porte-parole et des éleveurs de l’association,
  • Des explications claires et simples pour petits et grands,
  • Des ateliers destinés aux enfants et aux parents et…
  • Point d’orgue de ces journées, dégustation de produits Bleu-Blanc-Coeur, nutritionnellement et gustativement améliorés, pour se faire du bien tout en se faisant plaisir !

L’Association Bleu-Blanc-Cœur :
Il y a quelques années, des éleveurs ont constaté qu’en réintroduisant le lin et d’autres sources végétales traditionnelles riches en Oméga 3 (herbe, luzerne, lupin…) dans l’alimentation des animaux, l’ensemble de la filière de production agricole offrait des produits naturels, savoureux, bons pour la santé (moins gras et plus équilibrés en oméga 3) et pour la planète. Ce qui est bon pour les animaux est bon pour l’homme ! Créée il y neuf ans, l’Association Bleu-Blanc-Coeur organise aujourd’hui ces filières de productions grâce à 280 adhérents :

  • Comme valeur clé : l’accessibilité du plus grand nombre à une alimentation de qualité.
  • Comme fondement : la double obligation de moyens et de résultats.