Archives de mots clés: plantes bulbeuses

Mes pintades ont pondu, les oeufs viennent d’éclore…

Mes pintades avaient commencé à faire leur nid depuis quelques semaines déjà, vers la Saint-Valentin. Les oeufs ont vite été pondus et couvés. Et le grand moment est enfin arrivé, l’éclosion vient de se produire.

Nid de fritillaires pintades, photo Alain Delavie

Nid de fritillaires pintades, photo Alain Delavie

Elles sont belles, ces petites fritillaires pintades, non ?

POISSON D’AVRIL !

Le premier catalogue du jardin-pépinière La Rosée

Quand une nouvelle pépinière naît, c’est un petit bonheur pour tous les jardiniers et les amoureux des plantes. Quand en plus cette pépinière est celle d’une passionnée des bonnes plantes de jardin, communes ou rares, l’évènement se doit d’être signalé ! Bienvenue à Audrey Funten et longue vie à son jardin-pépinière La Rosée.

« Alors voilà, ma petite pépinière de plantes vivaces vient de voir le jour.
J’ai pris le parti de multiplier naturellement ces vivaces en plein air, sans engrais, sans traitement et sans arrosage automatique !
Sans intégrisme écologique mais avec une sacrée dose de bon sens. » nous dit Audrey…
Plutôt qu’un long discours, je vous propose de découvrir immédiatement le premier catalogue de cette toute jeune pépinière.

Si le feuilletage vous donne envie d’aller plus loin, de commander quelques plantes, vous pouvez télécharger ce catalogue sur le site Internet de La Rosée.

Mon petit doigt m’a dit qu’Audrey serait aux Journées des Plantes de Courson vendredi, samedi et dimanche prochains, sur le stand de la Pépinière Ellebore

De retour de Keukenhof…

J’ai passé moins de 48 heures aux Pays-Bas pour une visite incroyable dans ce parc aux milliers de fleurs, aux innombrables bulbes à floraison printanière : Keukenhof. Fleuri à souhait, sous un chaud soleil… Et voici les quelques photos promises !

Bulbes à floraison printanière aux Pays-Bas

En allant vers Keukenhof, le long de la route, les champs de tulipes fleuries de la Hollande, avril 2010, photo Alain Delavie

Paysage typique en cette saison du pays des bulbes, car les plantes bulbeuses prospèrent de façon exceptionnelle sur le sol de sablière fertile que l’on trouve dans une bonne partie de la Hollande. Le secteur des bulbes à fleurs est d’une importance capitale pour les Pays-Bas. La culture et le commerce de gros des bulbes à fleurs emploient environ 15 000 personnes. Celles-ci produisent chaque année près de 10 milliards de bulbes à fleurs. Ce qui représente 70 % de la production mondiale totale. La culture se fait sur environ 20 000 hectares de terre. Plus de 75 % des dix milliards de bulbes sont exportés vers plus de cent pays. Les États-Unis sont le principal client, suivis par le Japon.

Visite au parc de Keukenhof au printemps

Les sabots de Keukenhof vous attendent pour la photo traditionnelle dans le parc, sur fond de bulbes à floraison printanière

Arrivé dans le parc de Keukenhof, j’ai enfilé mes sabots de 7 lieues pour pouvoir parcourir les quelques 24 hectares qui composent ce site à nul autre pareil. C’est parti pour la visite…
(suite…)

Visite éclair à Keukenhof

Très court voyage vers la Hollande aujourd’hui pour revoir le site unique de Keukenhof (Lisses, Pays-Bas), à l’apogée de ses floraisons.

Bulbes à floraison printanière au parc de Keukenhof en Hollande

Parc de Keukenhof, Lisses, Pays-Bas

Quelques heures parmi les bulbes à floraison printanière, plantés par milliers.
Promis, je vous publierai des photos de ce voyage…

Protections anti-pigeons

Pour dissuader les pigeons et notamment les gros ramiers de venir squatter ma suspension de bégonias tubéreux récemment installée, j’ai disposé des petites girouettes. Cela semble efficace pour le moment !

Protections anti-pigeons

Suspension demi-lune de bégonias tubéreux avec deux petites girouettes, sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

Les jeunes pousses des bégonias tubéreux cassent comme du verre, surtout quand elles commencent à pousser et sortir de terre. Certaines ayant déjà beaucoup poussé avant la plantation des tubercules, il fallait donc les protéger coûte que coûte, une tige cassée étant rarement remplacée par une nouvelle avec ces plantes bulbeuses. Comme j’ai déjà trouvé l’an dernier plusieurs fois un gros pigeon ramier bien installé sur la suspension, idéale perchoir (à l’époque la jardinière était plantée de sédums, qui ont été aplatis et brisés menus), j’ai pris les devants en disposant deux petites girouettes en forme d’oiseau, qui tournent et bougent avec le vent.

Elles gênent les éventuels téméraires qui ne peuvent plus facilement se poser sur la jardinière. Et en bougeant, elles font peut-être un peu peu aux volatiles redoutés. Pourvu que ça dure !

Laisser les protections hivernales

Après les vagues de froid successives qui ont duré plus que d’habitude cet hiver, le redoux de ces derniers jours accompagné d’averses fréquentes donne un nouvel élan à la végétation. Mais il faut rester méfiant car les gelées peuvent encore sévir pendant quelques semaines.

Protection hivernale des plantes exotiques

Palmier (Trachycarpus fortunei) avec le stipe protégé contre le froid, Jardin d'acclimatation (Paris 16ème), photo Alain Delavie

Il est possible de dégager les plantes frileuses de leurs protections hivernales dans la journée. Mais il faut penser à les emmitoufler pour la nuit, surtout si le ciel s’est bien dégagé en fin d’après-midi. Ce petit manège un peu pénible va durer au moins jusqu’à la fin mars, sauf redoux bien installé.

Nouvelles pousses de mon coeur-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') sur mon balcon, février 2010, photo Alain Delavie

Par contre inutile de protéger les jeunes pousses des plantes vivaces ou des bulbes à floraison printanière qui pointent un peu partout. Elles résistent assez bien au froid, tout du moins tant que les jeunes feuilles tendres des premières ne sont pas bien développées.

Si le temps relativement doux vous donne des envies soudaines de jardinage et que la pluie ne vous arrête pas, patientez quand même encore quelques jours pour faire des plantations. Le sol est très froid en profondeur, voire encore gelé dans certains endroits. Mais cela ne vous empêche pas de faire un grand nettoyage d’avant printemps ! Rameaux secs, feuilles et branches mortes, on coupe tout, sans oublier les quelques mauvaises herbes qui ont déjà bien repris de la vigueur…