Archives de mots clés: fin d’été

En fin d’été, l’oïdium fait des ravages

Oïdium sur fruits et feuillage d'un millepertuis arbustif dans le square Carnot, Paris 12e (75)

Millepertuis arbustif, menthe, courge, dahlia, phlox des jardins, berbéris, mahonia, rosier, aster, bégonia tubéreux… En fin d’été, la liste est longue des plantes attaquées par le blanc (ou oïdium), ce champignon parasite qui couvre les tiges, les feuilles, les boutons floraux, les fleurs et les fruits d’un feutrage blanc gris caractéristique.

Oïdium sur le feuillage d'un pied de phlox dans le Parc Floral de Paris, Paris 12e (75)

(suite…)

10 fleurs pour la fin de l’été

Dernier jour de l’été, déjà ! Les massifs, les potées et les jardinières sont moins resplendissantes. Heureusement, quelques fleurs tiennent bon. Voici 10 d’entre elles pour assurer une fin d’été et un début d’automne très fleuris.

  1. Les anémones du Japon, déjà fleuries au coeur de l’été (ici dans le jardin du Musée du Quai Branly, Paris 7è, 75)
  2. Les amarantes, généreuses à souhait (ici des amarantes queue-de-renard mordorées, au Jardin des Plantes, Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris 5è, 75),
  3. Plus bleu que le bleu du ciel, l’Aster frikartii ‘Wunder Von Stäfa’,
  4. Flamboyant, le bégonia Bonfire,
  5. Toujours et encore plus fleuri, le bégonia Dragon Wing (en rouge ou en rose),
  6. Les minas (Mina lobata), toutes plumes au vent (ici au Jardin des Plantes, Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris 5è, 75),
  7. Imperturbables, les mufliers hybrides (ici F1 La Bella Melange, dans le jardin de présentation de Jardin Express à Bouvincourt, 80),
  8. Le ricin, de plus en plus somptueux,
  9. Chaleureux à souhait, les rudbeckias annuels (ici Rudbeckia hirta ‘Prairie Sun’ et ‘Autumn Colors’ dans le jardin de présentation de Jardin Express, Bouvincourt, 80),
  10. La sauge bleue (Salvia uliginosa), enfin de toute beauté (ici en compagnie d’un eucalyptus, au Jardin des Plantes, Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris 5è, 75),

Avez-vous d’autres stars fleuries pour cet été qui s’achève ?

Premieres fleurs du strobilanthes

Avec l’été qui touche presque à sa fin, mon pied de strobilanthes (Strobilanthes rankanensis), couvert de boutons floraux depuis plusieurs semaines déjà, se décide enfin à fleurir.

Cette plante vivace est encore très peu connue. Et c’est dommage, car, à l’égal des asters, elle apporte une floraison généreuse tardive, dans des teintes violettes, bleues ou blanches selon les espèces. Mais contrairement aux asters et autres marguerites d’automne, les strobilanthes ne demandent pas de soleil, mais une exposition ombragée.
La touffe est couverte de boutons floraux, cela promet une belle floraison !

Saruma henryi toujours fleuri !

Fidèle au poste depuis la fin de l’hiver, mon pied de Saruma henryi continue à fleurir.

Toujours un peu plus hautes, moins nombreuses qu’au printemps, les fleurs apparaissent par ci, par là, indifférentes à l’été qui s’achève.

Et il y a encore de nombreux boutons floraux !

Bouquet de dahlias

Petit tour au marché de Bitche (Paris 19e) ce matin, d’où je suis revenu les bras chargés de fruits et de légumes, mais aussi avec un gros bouquet de dahlias, chaleureux en diable (pas comme la journée) !

En ce moment, les bouquets de dahlias et de reines-marguerites sont généreux et pas très chers. C’est le moment d’en profiter, car en plus ces deux fleurs tiennent très longtemps en bouquet. Couleurs chaudes ou couleurs froides, les teintes sont très variées, chacun peut y trouver son bonheur.

J’aime tout particulièrement ce dahlia, avec les gros « pétales » plus clairs à l’extérieur et aux pointes. Un mélange d’orange, de rouge rose, de jaune et de crème, pour des fleurs énormes. Ca change de la grisaille extérieure digne d’un mois de novembre…