Archives de mots clés: Dryoptéridacées

Duo de fougère houx et d’herbe aux écouvillons

Pennisetum alopecuroides 'Halmen' et Cyrtomium fortunei sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
L’association est un peu osée, la fougère étant réputée préférer l’ombre et la graminée appréciant le plein soleil. Mais l’exposition ensoleillée le matin jusque vers midi semble convenir à ces deux plantes vivaces, le feuillage léger de l’une s’accordant bien aux frondes coriaces de l’autre.

Pennisetum alopecuroides 'Halmen' et Cyrtomium fortunei sur mon balcon en été, Paris 19e (75)Le petit pied d’herbe aux écouvillons (Pennisetum alopecuroïdes ‘Halmen’) rabattu en fin d’hiver a pris beaucoup d’ampleur, comme le pied de fougère (Cyrtomium fortunei) acheté au printemps dernier et qui ne cesse de produire de nouvelles frondes en prenant de plus en plus de place sur le balcon ne me laissant que peu d’espace pour aller d’un bout à l’autre.

L’ensemble est très vert. Pas de fleur… J’ai très envie d’ajouter une fleur vivace légère. Un petit gaura pourrait apporter de jolis papillons mais j’ai peur qu’il ne manque de soleil. Ou un aster pas trop grand à petites fleurs… À suivre !

Fougère-houx (Cyrtomium fortunei)

Fougère-houx (Cyrtomium fortunei), 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41)

Fougère-houx (Cyrtomium fortunei), 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41), juillet 2011, photo Alain Delavie

 Cette fougère très décorative et parfaitement rustique en région parisienne forme des touffes évasées qui restent belles toute l’année.

Le pied que je cultive en pot a supporté les derniers hivers rigoureux sans protection. Les superbes sujets admirés dans le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (41), près du vallon des brumes, prouvent que cette fougère résiste bien aussi dans cette région, en pleine terre sous les arbres.

Fougère-houx (Cyrtomium fortunei), 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41)

Fougère-houx (Cyrtomium fortunei), 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41), juillet 2011, photo Alain Delavie

Je la cultive en pot depuis plusieurs années et je trouve qu’elle pousse sans difficultés. Il faut toutefois veiller à l’arroser régulièrement avec une eau douce non calcaire, même si elle supporte des courtes périodes de sécheresse. Et il faut la protéger du vent, qui assèche trop l’atmosphère et abime vite son joli feuillage.

(suite…)