Archives de mots clés: copalme d’Amérique

Les caprices des liquidambars

Branche de Liquidambar et feuilles aux couleurs d'automne vives, parc de la Villette, Paris 19e (75)
D’une année sur l’autre, au fil des automnes, les liquidambars ne donnent jamais le même spectacle, leurs couleurs étant assez versatiles, tout du moins pour les sujets plantés dans la capitale. Le mois d’octobre est presque achevé, mais ces beaux arbres ne se sont pas encore complètement embrasés. Certaines feuilles et branches se distinguent parmi les feuillages, la preuve en photos !

Branche de Liquidambar et feuilles aux couleurs d'automne vives, parc de la Villette, Paris 19e (75)Une branche, quelques feuilles… Le feu et l’or n’ont pas encore gagné toute la ramure, et peut-être n’y parviendront-ils pas cette année car l’automne est déjà bien avancé…

Dégradé de couleurs d’automne sur le copalme d’Amérique (Liquidambar styraciflua)

Copalme d'Amérique (Liquidambar styraciflua), Parc Montsouris en automne, Paris 14e (75)

Vert et jaune à la base du houppier, puis de plus en plus jaune, orangé pour finir rouge pourpre au sommet. Le dégradé des teintes est particulièrement bien visible sur ce copalme d’Amérique (Liquidambar styraciflua) situé en bordure du parc Montsouris (Paris 14e).

L’exposition au soleil est un des facteurs importants pour obtenir des belles couleurs automnales. On peut observer en ce moment dans la capitale les couleurs plus vives des feuillages du côté de l’arbre le plus exposé au soleil. Mais ce n’est pas le seul facteur qui entre en compte, d’où la diversité des coloris pour différents sujets d’une même espèce et d’un automne à l’autre.

Balade automnale sur l’Ile et dans l’Allée des Cygnes (Paris 15e)

Ile aux Cygnes en automne, Paris 15e (75), 30 octobre 2011, photo Alain Delavie

Située entre le 16e et le 15e arrondissement de Paris, cette longue ile artificielle de 850 m que l’on rejoint par deux ponts offre une balade dépaysante en plein coeur de la capitale. Plantée de nombreuses essences bien identifiées, elle permet la découverte de nombreux arbres disposés le long de l’allée qui la parcoure.

Statue La France renaissante (Holger Wederkinch), Ile des Cygnes, Paris 15e (75)

La pointe du côté de la Tour Eiffel est séparée du restant de l’ile par le pont de Bir-Hakeim. La statue allégorique équestre représente « La France renaissante ». Elle a été sculptée par Holger Wederkinch. À l’autre extrémité de l’ile est installée une réplique de la statue de la liberté.

Allée des Cygnes en automne, Paris 15e (75)

(suite…)