Mécénat participatif pour rénover le mur végétal du musée du quai Branly-Jacques Chirac

Mur végétal de Patrick Blanc, musée du Quai Branly Jacques Chirac, Paris 7e (75)
Pour la première fois, le musée du quai Branly-Jacques Chirac lance un appel à la générosité du grand public avec une grande opération de mécénat participatif pour la restauration de son mur végétal, conçu en 2004 par le botaniste Patrick Blanc.

Plus de 10 ans après sa création, #Faiteslemur invite le public à participer à la restauration d’un des emblèmes du musée et véritable poumon urbanistique de la rive gauche. Surplombant la Seine depuis le quai Branly, sa présence donne une respiration à la ville, emblématique d’un nouveau rapport à l’urbanité écoresponsable. Il fait depuis 2004 le bonheur des visiteurs, des Parisiens et des touristes, qui apprécient la prouesse technique autant que la beauté de la réalisation.

D’importants travaux doivent aujourd’hui être entrepris pour renforcer techniquement le mur et continuer de garantir sa pérennité. La campagne de dons se déroule du 15 mai au 15 juillet 2017 sur la plateforme de crowdfunding sécurisée Commeon.

Mur végétal de Patrick Blanc, musée du Quai Branly Jacques Chirac, Paris 7e (75)
Le mur végétal bénéficiera des améliorations techniques (redimensionnement des fixations et adaptation du système d’humidification) et d’une nouvelle création originale botanique. Grâce à la générosité des donateurs, le mur demeurera des décennies durant un symbole fort de paix, d’ouverture et de respect de l’environnement, fidèle au message universaliste du musée du quai Branly-Jacques Chirac.

Cette campagne de mécénat participatif fait écho à la Semaine Européenne du Développement Durable, qui aura lieu du 30 mai au 5 juin 2017, puisque depuis plus de dix ans, le mur végétal du musée du quai Branly-Jacques Chirac participe au renforcement de la nature dans Paris et les travaux financés par cette campagne s’intègrent totalement dans une volonté d’optimisation de la démarche de développement durable de l’installation support. Quant au musée, il s’est engagé dès son origine dans la démarche de développement durable de ses activités

Commentaires (2)

  1. mamiefanfan

    je suis passée devant il n’y a pas longtemps, et je trouve que le haut est beau mais le bas est très moche, pas assez de soleil sans doute ! l’entretien coûte très cher !

  2. jpp

    On ne saurait mieux dire que c’est beau…mais très cher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 Partages
Partagez19
Tweetez
+1
Enregistrer20
Partagez