La MDSAP étend son réseau de services dans le jardinage à Coulommiers

Logo de la MDSAPLa Maison Des Services A la Personne (MDSAP), coopérative pionnière dans les services à la personne, continue de se déployer sur le territoire français via une agence spécialisée dans le jardinage à Coulommiers (77).

La MDSAP est déjà présente dans plus de 30 villes françaises et marque un point d’honneur à se positionner sur des zones rurales. Quatrième agence dédiée au jardinage de la région, et deuxième en Seine-et-Marne, l’agence de Coulommiers vient renforcer le réseau de la coopérative qui compte déjà plus de 400 agences et 1100 collaborateurs.

« Cette nouvelle agence permet à notre coopérative de se rapprocher encore un peu plus des populations dites « isolées », qui sont celles qui ont le plus besoin de nos services. » explique Brice Alzon, Président-fondateur de la MDSAP.

En Seine-et-Marne, la demande est importante et le marché porteur. Jean-Marc Marfella, le responsable de l’agence de Coulommiers remarque que de plus en plus de personnes s’installent à Coulommiers et ses alentours (Provins, Tournan, Meaux, Marne la Vallée, etc.) : « Nous sommes dans un milieu rural où la demande en terme d’entretien est croissante. S’installer ici c’est avant tout répondre à une demande et à un besoin grandissant ».

Le Paysagiste de nos Villages offre plusieurs services :

  • Création de jardin, tonte, fleurissement,
  • Entretien des espaces extérieurs,
  • Installation d’arrosage automatique,
  • Élagage,
  • Installation de terrasse, de clôture, de bassins, etc.
    Jean-Marc Marfella rappelle qu’ « une partie de ces services peuvent faire l’objet de défiscalisation pour les usagers ».

Le Paysagiste de nos Villages, la reprise d’une terre connue
Jean-Marc Marfella a toujours travaillé dans le secteur du jardinage. Il a commencé comme paysagiste chez MR Eard et a gravi les échelons jusqu’à devenir directeur adjoint d’une importante jardinerie. C’est tout naturellement qu’il a ensuite souhaité créer son entreprise. Hasard ou destin, il reprend alors la première jardinerie dans laquelle il a tout appris et travaillé pendant 13 ans.

« C’est mon premier patron, à qui j’ai repris la jardinerie, qui m’a parlé de la MDSAP. J’ai rencontré le Président avec qui le feeling est bien passé et qui m’a expliqué le mode de fonctionnement en coopérative. Ça m’a tout de suite plu !», explique Jean-Marc. « Nous n’en sommes qu’aux prémices et je souhaite agrandir l’éventail de services. Par exemple, je vais me former pour pouvoir faire de la pose de robot tondeuse. L’idée est de pouvoir proposer aux habitants de la région tous les services pour que leurs espaces extérieurs soient au plus près de ce qu’ils désirent. » conclut Jean-Marc Marfella.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Épinglez
Partagez