Tinantia pringlei, vite poussé, vite fleuri

Tinantia pringlei (Commelinacées) en fleur sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Dès que les températures redeviennent douces au début du printemps, mon pied de Tinantia pringlei ressort de terre et reforme vite une belle touffe de feuillage rapidement couverte de petites fleurs violettes qui se renouvellent sans cesse.

Cette plante exotique de la famille des misères (Commelinacées) prospère sur mon balcon parisien depuis plusieurs années maintenant et repousse avec toujours autant de vigueur et de générosité sans protection particulière pendant l’hiver.

Ses tiges pourpres, ses feuilles vertes ponctuées de pourpre violet et avec un liseré bordeaux lui donnent déjà un intérêt décoratif renforcé par l’abondante floraison toujours renouvelée du printemps jusqu’à l’automne. Une excellente plante pour potée sur balcon ou terrasse peu ensoleillés.

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. jpp 8 juin 2016 at 10 h 04 min

    Une plante qui a échappé à Cédric Basset dont le livre Les nouvelles plantes d’ombre pour le jardin est mon livre de chevet en ce moment . Ca pousserait en pleine terre (calcaire) ?

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies et des services tiers. Ok