Conférence sur l’élevage en ville : éco-pâturage, biodiversité et vente de produits en circuit court

/, événement, Paris/Conférence sur l’élevage en ville : éco-pâturage, biodiversité et vente de produits en circuit court

Conférence sur l’élevage en ville : éco-pâturage, biodiversité et vente de produits en circuit court

Affiche de la conférence publique : "L'élevage en ville : éco-pâturage, biodiversité et vente de produits en circuit court"Dans le cadre de son cycle de conférences pour le grand public et de la nuit de l’agro-écologie, Natureparif vous propose de rencontrer Alain Divo, architecte paysagiste diplômé de l’école supérieure d’architecture des jardins et des paysages de Paris et éleveur/agriculteur depuis 1991.

Spécialisé en aménagements paysagers durable, Alain Divo enseigne à Tecomah la gestion écologique. Parallèlement à cette activité, il développe depuis de nombreuses années des techniques alternatives d’écopaysage (éco-pâturage, pollinisation paysagère, éco-animations, mise en place d’économie circulaire et de circuits courts en agro-écologie urbaine…).

Imaginez que les chèvres, les moutons et les vaches investissaient nos espaces verts urbains. C’est le principe de l’éco-pâturage, une alternative précieuse à la tonte et au fauchage dans l’entretien de zones semi-naturelles et autres prairies. Respectueuse de l’environnement, cette pratique, en plus d’assurer le maintien ou la restauration d’une flore et d’une faune variées, revêt de nombreux intérêt : diminution du coût de gestion (par rapport à deux fauches/an), diversification du travail des agents d’entretien, limitation des plantes pionnières (ronces)… La proximité d’un élevage d’animaux de ferme en ville répond également à la demande du citadin, dont le besoin de nature et la recherche d’une plus grande proximité avec le monde animal se font de plus en plus sentir…

Alain DIVO reviendra tout d’abord sur l’histoire de l’éco-pâturage puis abordera la question de l’utilité de l’élevage et de l’éco-pâturage en milieu urbain (préservation des races à petit effectifs, maintien des exploitations agricoles de proximité, entretien des biotopes urbains de manière alternative, favorisation de la biodiversité faunistique, floristique et fongique, etc.).

Cette conférence d’une heure sera suivie d’une heure de débat avec le public.

Jeudi 23 juin 2016, de 19h à 21h
Halle Pajol – Auberge de Jeunesse
18/22 ter, rue Pajol, 75018 (Métro Max Dormoy)
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

By |2016-06-21T20:53:35+00:00juin 22nd, 2016|écologie, événement, Paris|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. Bossu 23 juin 2016 at 17 h 12 min

    Il est temps de s’y mettre. Au rythme où l’on rase les champs de maïs pour planter des pavillons….

  2. jpp 22 juin 2016 at 10 h 16 min

    Sympathique retour de l’animal en ville. Reste à savoir, si ce retour- par exemple celui des poules- ne favorise pas la présence d’un autre animal familier : le rat. C’est une des leçons que je retire d’un récent colloque de la Ville de Paris . Pas au point de partager le point de vue du représentant de a Ville de Zurich : supprimer les couverts végétaux pour éloigner les rats !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui