Interdiction de fumer dans les aires des jeux des espaces verts

/, Paris/Interdiction de fumer dans les aires des jeux des espaces verts

Interdiction de fumer dans les aires des jeux des espaces verts

L’interdiction de fumer dans les aires de jeux situées dans les espaces verts de la Ville de Paris est officielle depuis la publication du décret n° 2015-768 et de l’arrêté pris par la Maire de Paris.

Logo Mairie de Paris
Il est désormais interdit de fumer dans les aires collectives de jeux situées dans l’enceinte des espaces verts de la Ville de Paris, que ceux-ci soient gérés en régie ou aient été concédés à des tiers. Cette interdiction s’applique également aux espaces verts ouverts au public appartenant à des tiers mais dont l’exploitation a été confiée à la Ville de Paris. Cette interdiction fait suite à l’expérimentation menée pendant un an par la Ville de Paris dans un espace vert du 14e arrondissement, dont les résultats se sont avérés positifs. L’État a annoncé depuis sa volonté de généraliser cette interdiction, qui vient d’aboutir à la publication d’un décret.

« Cette mesure est un enjeu de santé publique : elle permet de lutter contre la banalisation de l’usage du tabac et contre le tabagisme passif des publics les plus fragiles, en leur offrant
un environnement de qualité. Il s’agit aussi d’améliorer la propreté et le cadre de vie de tous, en faisant disparaître les mégots des bacs à sable des enfants », souligne Pénélope Komites,
adjointe à la Maire en charge des espaces verts.

Une signalétique spécifique sera mise en place dans les espaces verts parisiens. Les contrevenants seront verbalisés 38 euros pour l’infraction de fumer autour des aires de jeux et 68 euros, à partir du 1er octobre, pour l’abandon de mégot. Par ailleurs, dans le cadre de la campagne parisienne de sensibilisation contre la prolifération des mégots de cigarettes sur l’espace public, des cendriers de poche seront distribués dans les espaces verts et des éteignoirs seront installés sur les réceptacles de propreté des espaces verts.

By |2015-08-05T15:59:35+00:00août 6th, 2015|parc ou jardin, Paris|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. frisou 28 août 2015 at 17 h 08 min

    Il est quand même étonnant de voir que ce n’est qu’aujourd’hui que fumer deviens interdit dans les aires de jeux qui sont, c’est important de le rappeler, réservées aux enfants. Quand vous demandez a un fumeur de s’écarter des enfants, la plupart vous regarde comme si vous étiez un ayatollah des non fumeurs. Merci un peu d’air pour nos enfants et aussi pour nous.

  2. nanou 6 août 2015 at 13 h 54 min

    la propreté n »a jamais été dans les priorités de l’administration française et dans l’esprit français ;Souvenez vous la ville de paris a créé il a plusieurs années des petites voitures vertes ( onéreuses pour nous ) qui ramassaient les crottes de chien et les gens trouvaient ça très bien !! les japonais sont horrifiés du manque d’éducation des français , quand ils viennent arpenter nos trottoirs Alors pénaliser les fumeurs qui font tomber leur mégot par terre ? je n’y crois pas

  3. nicole 6 août 2015 at 11 h 55 min

    la saleté, mégots et autres, gagne, gagne ….. ma petite ville devient immonde …. les rives de la francilienne, les rives des bretelles d’accès, sont des décharges …..

  4. Josette 6 août 2015 at 11 h 52 min

    J’espère n’avoir choqué personne avec mon approche d’interdiction de fumer dans les espaces de jeux ….Il est vrai que parfois en cas de grave maladie les fumeurs sont bien obligés d’arrêter d’un coup ou presque. Cela a été le cas de deux de mes proches d’où probablement ma réflexion mitigée. Mais pour la saleté, pas d’excuse ni de pardon !!!

  5. Josette 6 août 2015 at 11 h 40 min

    Je ne fume pas et être trop près d’un fumeur me gêne…. Mais tout de même, je trouve que c’est bien restrictif pour ceux qui n’arrivent pas à s’en passer. Peut être aussi que ça peut leur servir d’entrainement au sevrage ; usage alors de la cigarette électronique ?

    Par contre verbaliser le jet des mégots au sol me parait tout à fait normal. Verbaliser pour toutes les autres saletés jetées ailleurs serait aussi de mise.

    Rappeler aux fumeurs les nuisances qu’ils peuvent causer aux enfants (et les autres !) devrait être la première démarche et pas seulement dans les espaces de jeux, partout !

  6. nanou 6 août 2015 at 7 h 21 min

    1 goutte d’eau dans la mer ! à voir la saleté de certains quartiers de paris où les mégots et autres choses parsèment les trottoirs , il y a beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre le niveau de propreté des villes hollandaises , allemandes ou autrichiennes

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui