La tête dans les pétunias…

Vasque de pétunias retombants portée par des angelots, Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
… Mais les fesses à l’air ! La nouvelle exposition du Musée d’Orsay sur les nus masculins (« Masculin / Masculin. L’homme nu dans l’art de 1800 à nos jours ») fait beaucoup parler et écrire, mais il suffit de fréquenter un peu les parcs et les jardins pour en voir un peu partout des représentations de nus…

Vasque de pétunias retombants portée par des angelots, Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
Et cela laisse les promeneurs indifférents, cela fait partie du paysage, du patrimoine.
Par contre, vraiment superbes ces pétunias retombants, même en toute fin d’été.

Commentaires (3)

  1. nicole

    joliment vu , Alain ! et c’est vraiment dommage que peu de gens remarquent ces compositions florales, un eu comme la végétalisation le long du périphérique, qu’on a largement le temps de regarder, pourtant, quand il y a des bouchons LOL
    jpp, j’aime bien les pétunias, mais pour obtenir le résultat magnifique q’Alain a photographié, il faut beaucoup de soins (engrais régulier, taille des tiges dégingandées ….) que je n’ai pas la patience de donner ! il y a quelquefois des nuances magnifiques, et je ne manque jamais d’avoir un pied de pétunia bleu foncé, velours magique …et parfumé !

  2. nanou

    le pétunia est l’une de mes fleurs préférées et j’ai le souvenir heureux des immenses massifs de pétunias en camaieu de rose et de mauve et blanc à Chaumont , juste avant l’accès à l’expo du festival des jardins .

  3. jpp

    Je doute que les pétunias suscitent l’admiration des amateurs et des amatrices de vivaces mais je trouve que ces fleurs « artificielles » se prêtent à des effets qui ont l’air naturels. A St–Serge,un peu « bonzaïsées » à cause du sol, elles ont l’air de petites fleurs de prairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 Partages
Partagez13
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez