L’apidistra, plus lent, tu meurs !

/, plante exotique, potée ou jardinière/L’apidistra, plus lent, tu meurs !

L’apidistra, plus lent, tu meurs !

Mon pied d’apidistra n’a pas fait une seule feuille depuis plus d’un an. Mais il ne dépérit pas pour autant, les feuilles sont belles, mais il ne bouge plus se contentant de prendre la poussière, comme une plante artificielle. Résistant certes, mais guère enthousiasmant !

Potée d'aspidistra, plante d'intérieur

Mais je dois reconnaître que je l’avais relégué au fond de la pièce, dans un coin recevant peu de lumière du jour. Cette plante robuste a bien résisté, et ce d’autant plus que j’ai modéré mes arrosages pour ne pas faire pourrir les racines, mais elle n’a pas poussé. Elle a survécu, ce qui n’est déjà pas si mal…

Potée d'aspidistra, plante d'intérieur

J’aime beaucoup cette plante qui n’a rien de spectaculaire, mais qui possède une grande élégance. Pour lui redonner du tonus, je l’ai déplacée et je l’ai rapprochée de la grande baie vitrée exposée à l’Est. Le matin, elle aura un petit peu de soleil non brulant. Dans mon précédent appartement, le pied que j’avais à l’époque poussait beaucoup, mais la salle à manger était très lumineuse. Les aspidistras sont des plantes d’ombre, mais elles ont quand même besoin de beaucoup de lumière, sans soleil direct. Au printemps prochain, je lui ferai faire un grand séjour en plein air sur le balcon. Cela devrait lui donner plus de vigueur.

By |2011-12-30T20:31:58+00:00décembre 31st, 2011|plante d'intérieur, plante exotique, potée ou jardinière|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. Alain of Paris 4 janvier 2012 at 22 h 18 min

    J’ai déjà essayé sur balcon, mais les fortes gelées abiment beaucoup le feuillage, et la plante a du mal à le renouveler chaque année, sa croissance étant très lente. Quand le feuillage est beau, j’hésite à laisser dehors en hiver mes aspidistras. Quoique cette année, on se demande quand les gelées vont arriver…

  2. laurent 4 janvier 2012 at 14 h 54 min

    Il paraît qu’elle résiste également au gel (j’en connais qui la cultivent ainsi, ici en Belgique). Alors pourquoi pas sur ton balcon toute l’année?

  3. Alain of Paris 2 janvier 2012 at 22 h 49 min

    Je pense qu’elle a manqué de lumière. Et je l’ai peut-être aussi un peu trop oublié côté arrosage. Plante facile, plante négligée, à tort !

  4. Plantine 2 janvier 2012 at 9 h 44 min

    Elle est quand même bien en forme cette paresseuse, mais elle devrait faire au moins 3 à 5 feuilles par an.
    Il faudrait peut-être qu’elle soit plus à l’étroit dans son pot ?
    C’est pourtant une plante qui a la réputation de résister à tout et qui n’a pas besoin particulièrement d’une grande lumière.
    Au début du siècle dernier, elle était la seule à survivre aux vapeurs émises par l’éclairage au gaz !
    Bonne journée Alain.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui