Nouveau decor pour mon aquarium nano Dennerle

La croissance des plantes dans mon petit aquarium Nano Dennerle a été si importante que les plus vigoureuses ont fini par faire péricliter les moins gaillardes. La réfection de l’aquarium s’imposait, avec la mise en place d’un nouveau décor.
En fait, c’est surtout le riccia (Riccia fluitans) qui a tout bouleversé en un peu moins de six mois. Quand je l’ai acheté, il était sagement agrippé à une roche, en boule presque. Mais très vite les filaments se sont détachés les uns après les autres, aidés par les crevettes, et sont aller flotter à la surface du bac. Un peu, puis beaucoup, trop pour finir ! Avec la lumière intense dispensée par la rampe d’éclairage, les algues sont venues s’infiltrer dans la plante flottante, formant un magma peu ragoutant, de plus en plus épais.
Résultat : les plantes qui étaient en dessous recevaient de moins en moins de lumière. La mousse s’est étiolée, les limnophilas (Limnophila sessiliflora) aussi, tout en s’emmêlant dans le riccia et finissant par sortir de l’aquarium pour fleurir. Les plantes qui manquaient de lumière ont fini par périr, pourrir… Il était temps de refaire le décor et surtout d’éliminer cette plante flottante bien trop envahissante pour ce petit bac et le décor végétal que je souhaitais.

Nouveau décor, toujours avec des limnophilas (Limnophila sessiliflora), qui se plaisent tant que la lumière est intense et qui offrent un bouquet de plumes vertes que j’aime beaucoup. Très élégantes ! Et puis cela m’amuse de les voir s’épanouir le matin et se replier le long des tiges le soir, en fin de journée, bien avant l’extinction de la lumière.Pour le premier plan, j’ai replanté des pogostémons (Pogostemon helferi, à gauche au premier plan) très exigeants aussi en lumière, des échinodorus naines (Echinodorus tenellus) et une belle touffe d’anubias naines fixée sur une roche volcanique. Le sable est davantage dégagé pour permettre aux crevettes de s’y déplacer et d’y fouiller leur nourriture. Pour l’entretien, ce sera aussi plus facile, car dans les plantes l’aspiration des déchets n’est pas toujours facile.
J’ai repris une plante de surface, flottante : Limnobium laevigatum, la grenouillette. Elle exige aussi un éclairage très intense, qu’elle devrait avoir puisque elle est directement sous la rampe d’éclairage. Et surtout je suis intéressé par les racines qui devraient former un long écheveau depuis la surface. D’ailleurs leur croissance est déjà impressionnante, presque surréaliste. L’aquarium est refait depuis trois jours et je les vois s’allonger de jour en jour, avec plein de poils fins qui grandissent tout autour. À suivre !

Commentaire (1)

  1. Delphine

    J’adore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez