Grosse matinée de jardinage sur mon balcon pour terminer enfin les plantations et tout mettre à sa place. Mais quel chantier ! Il faut monter le terreau, les sacs d’engrais, les nouvelles soucoupes et les pots, rempoter d’un côté et installer de l’autre…La place est comptée, au début il a fallu jongler entre les pots et les sacs, puis petit à petit la situation s’est éclaircie. Avec de temps en temps des passages d’Iris la chatte, qui trouve très drôle de passer d’une pièce à l’autre par le balcon en mettant ses « papattes » bien blanches dans le terreau et la poussière. Histoire d’en rapporter un peu plus sur la moquette et le parquet. GRRR !
Et oui, le jardinage est déjà pénible car il faut faire attention de ne pas envoyer du terreau partout, mais pour le jardinier de ville, la corvée de nettoyage qui suit une séance de rempotages et de plantations n’a rien d’amusant. Descendre les pots vides et les sacs de terreau non utilisés, jeter les sacs poubelles gonflés à bloc, balayer sur le balcon (en luttant contre les coups de vent qui annonçaient l’orage), passer l’aspirateur dans tout l’appartement transformé un temps en champ de bataille, terminer par un arrosage général du balcon sans faire déborder les soucoupes. J’ai mérité ma sieste !

Et voici le résultat, tout est en place pour pousser, pousser, pousser. Sous l’oeil intéressé d’Iris la chatte, inspectrice des travaux finis.