écologie

écologie, environnement, développement durable

Penser à réserver pour le colloque de la SNHF sur « Les plantes en voyage »

Affiche du colloque scientifique "Les plantes en voyage !", SNHF, Paris, juin 2018
La Société Nationale d’Horticulture de France organise un colloque scientifique sur la propagation et la dispersion des plantes dans le monde qui se déroulera le 1er juin 2018 à Paris. Réservez sans plus attendre votre billet.

La reproduction des espèces végétales s’accompagne d’une dispersion plus ou moins éloignée de leur lieu d’enracinement. Souvent insensible à l’œil humain, cette dissémination se lit parfois à l’échelle de la paléogéographie et explique jusqu’à l’évolution des flores aux époques glaciaires. Mais les activités humaines favorisent aussi, voire provoquent le voyage des plantes. Que cela soit intentionnel ou non, nombreuses sont les espèces qui suivent l’homme lors de ses pérégrinations : dans la laine de ses troupeaux, sous la semelle de ses chaussures, dans ses bagages et dorénavant dans la soute de ses avions. Toujours plus largement, toujours plus rapidement. La richesse de nos jardins en est le témoignage. Au lent commerce des épices orientales sur la Route de la Soie, succéda la rapide conquête de l’Amérique et de ses richesses. Puis vint le temps des explorateurs du monde, des chasseurs de plantes, des corsaires et parfois des pirates de la botanique. Notre temps sera-t-il celui de la raison et de la prudence, celui du respect d’enjeux de civilisations, celui du partage international des richesses végétales ? (suite…)

Atelier Zéro déchet au jardin chez le fleuriste Pompon (Montreuil)

Seine-Saint-Denis TourismeSeine-Saint-Denis Tourisme et Pompon, artisan fleuriste écoresponsable à Montreuil,  vous proposent un programme sur-mesure avec un atelier pour jardiner responsable et laisser s’exprimer votre créativité, en présence de Julie Bernier, de Sortez Tout Vert.

Votre jardin, votre balcon et même votre rebord de fenêtre peuvent vous permettre de réutiliser et recycler certains déchets ménagers. Lors de cet atelier, vous apprendrez à réutiliser vos déchets pour jardiner. Ce sera l’occasion de glaner quelques astuces et conseils pour le jardin, mais aussi afin de mieux consommer chez le fleuriste.

Informations pratiques
Samedi 21 avril à 14h et 15h. Durée : 1h
Boutique Pompon, artisan fleuriste, 15 rue des Lumières (Place Jean Jaurès), 93100 Montreuil.
Tarif : 7 euros.
Inscription sur le site internet de Seine-Saint-Denis Tourisme.

Collectes de déchets chimiques citoyennes à Cesson, Bonneuil sur Marne et Gonesse

Logo EcoDDSEcoDDS, société à but non lucratif, organise cette année une tournée de collecte des déchets chimiques des particuliers en France, avec un passage prévu à Cesson, Bonneuil-sur-Marne et Gonesse le samedi 21 avril 2018.

Les citoyens sont invités à venir déposer leurs pots de peinture, mastics, colles, désherbants et produits de cheminée usagés le :

La collecte aura lieu de 10h à 17h sur les parkings des magasins concernés. Des animateurs seront présents lors de la collecte pour rappeler les bons gestes pour la protection de notre environnement. Les déchets des professionnels ne seront pas acceptés lors de ces journées de collecte.

Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, les déchets chimiques usagés peuvent en effet présenter un risque pour la santé et l’environnement ; ils ne doivent pas être jetés dans les canalisations ni directement dans les poubelles, mais ramenés en déchetterie ou lors d’opérations de collecte ponctuelle comme celle-ci.

Biodiversité : une agence régionale en Île-de-France

Logo de l'ARB ÎdFJeudi 12 avril 2018, Valérie Pécresse présidente de la Région Île-de-France, Michel Cadot Préfet de la région d’Île-de-France, Préfet de Paris, Christophe Aubel directeur général de l’Agence française pour la biodiversité, Fouad Awada directeur général de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Île-de-France (IAU îdF) et Patricia Blanc directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, ont lancé la première Agence régionale de la biodiversité (ARB îdF).

La Région Île-de-France se dote aujourd’hui d’une ARB et marque ainsi son rôle de chef de file de la biodiversité et son engagement sur les questions environnementales. Rattachée à l’IAU comme département dédié à la biodiversité, cette ARB intègre notamment les équipes et les missions de Natureparif.

Portée également par l’Agence française pour la biodiversité (AFB), l’ARB travaillera avec elle en coopération permanente. Depuis janvier 2017, l’AFB exerce des missions de soutien à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, de la préservation, de la gestion et de la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins.

L’Agence de l’eau Seine-Normandie, dont les compétences d’action sont élargies à la protection de la biodiversité terrestre et marine, apportera également son concours technique et financier, par l’accompagnement des projets qui contribuent à préserver les ressources en eau, à lutter contre les pollutions, et à reconquérir la biodiversité aquatique et protéger les milieux humides.

Le Ministère de la transition écologique et solidaire, qui œuvre pour la sauvegarde de la biodiversité, la préservation des espaces naturels et la restauration des continuités écologiques, s’engage, au travers de ses services déconcentrés et notamment le Direction régionale de l’environnement et de l’énergie d’Île-de-France (DRIEE) avec la signature de la convention par le Préfet de la région d’Île-de-France, Préfet de Paris.

Lutter contre l’érosion de la biodiversité en Île-de-France : une nécessité absolue
Région la plus peuplée et la plus urbanisée de France, l’Île-de-France recèle un patrimoine naturel riche et mal connu. Au total, 10 000 espèces animales, dont 200 protégées, y sont recensées. La flore est également particulièrement abondante et diversifiée, puisqu’elle atteint 25 % du nombre des espèces présentes au niveau national. Région principalement agricole (47 % du territoire), l’Île-de-France accueille aussi 280 000 ha d’espaces boisés (24 % du territoire), répartis principalement entre les grands massifs de Fontainebleau, de Rambouillet et de Saint-Germain-en-Laye.

Sur un territoire à forte densité démographique, avec une fragmentation des milieux naturels et une imperméabilisation des sols, les pressions sur la biodiversité sont constantes. Les milieux humides ont perdu environ la moitié de leur surface au cours des cinquante dernières années, et ceux qui perdurent sont fréquemment artificialisés. L’abondance d’oiseaux a diminué de 21 % en 15 ans et la richesse en papillons de 8 %. La diversité en plantes est restée stable en 10 ans.

Au regard de ce contexte, aggravé par le changement climatique, l’objectif de l’ARB îdF est de renforcer l’action engagée pour la biodiversité, de la rendre encore plus efficace, plus visible et de l’ancrer durablement dans les territoires. Avec une nouvelle fonction d’ingénierie territoriale, l’Agence travaillera à l’émergence et à l’essaimage d’initiatives et de projets vertueux en Île-de-France ainsi qu’à la mise en réseau des acteurs. Elle contribuera ainsi à incarner le rôle de chef de file régional en matière de biodiversité. (suite…)

Un concours photo pour communiquer et changer de regard sur la gestion écologique

Parc départemental Jean Moulin - Les Guilands, Montreuil, Bagnolet (93)
Afin de transmettre une image positive des parcs et jardins publics gérés de façon écologique Plante & Cité lance un concours photo ouvert à tous jusqu’au 31 juillet 2018. Il permettra de désigner les vingt photos lauréates qui feront l’objet d’une exposition itinérante en France.

De plus en plus de gestionnaires d’espaces verts publics et privés s’engagent au-delà des exigences réglementaires actuelles et se mobilisent pour une gestion favorable à la biodiversité. Pour accompagner ces changements, plusieurs dispositifs de valorisation ont vu le jour, comme la démarche EcoJardin, portée par Plante & Cité et animée par l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France. Néanmoins, la communication et la diffusion de ces expériences restent encore confidentielles. Le concours photo devrait permettre de valoriser les expériences de gestion écologique dans les parcs et jardins publics. Il s’intègre dans un cadre plus large d’actions de communication pilotée par Plante & Cité en 2018 qui comprend la création de galeries d’images, des vidéos témoignages, etc. L’ensemble de ces actions bénéficie du soutien de l’Agence française pour la biodiversité, dans le cadre du plan Ecophyto visant à réduire l’usage des pesticides. L’objectif est de proposer un meilleur accompagnement et entraînement des gestionnaires publics et privés vers la suppression des produits phytosanitaires et la mise en place de pratiques vertueuses pour la biodiversité en puisant dans les viviers d’expériences existantes et reconnues.

Pelouse fleurie, Parc floral de Paris, Paris 12e (75)
(suite…)

Collecte de pesticides dans les magasins botanic à partir de vendredi 30 mars 2018

Affiche de la collecte de pesticides dans les jardineries Botanic, printemps 2018Les 30-31 mars et 6-7 avril 2018, parallèlement aux pesticides chimiques pour le jardin, les citoyens pourront également ramener leurs pesticides chimiques pour les animaux dans les magasins botanic afin de les faire supprimer par un organisme spécialisé dans l’élimination des déchets dangereux. Les équipes botanic donneront à cette occasion tous les conseils pour entretenir son jardin et soigner son animal de compagnie au naturel.

Plus de 47 tonnes ! C’est déjà le poids de pesticides du jardin récupérés et détruits depuis la 1ère collecte en 2014. Pionnière avec la suppression des pesticides chimiques du jardin dès 2008, l’enseigne de jardinerie naturelle botanic ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour le printemps, elle encourage tous les citoyens à être des ambassadeurs de l’opération de collecte et à aller à la rencontre de leurs proches, de leurs voisins, de leurs amis… pour récupérer les pesticides et les rapporter chez botanic.

Cette année, en échange des pesticides rapportés, chaque participant se verra offrir un sachet de pommes bio. Il recevra également un certificat de participation à l’opération qu’il pourra partager sur ses réseaux sociaux pour encourager ses amis à rapporter eux-aussi leurs pesticides, et faire gagner jusqu’à 1 an de courses au marché bio ! Et tout au long de la collecte, un compteur du poids des pesticides rapportés affichera en temps réel les résultats sur le site www.botanic.com

Objectif annoncé : passer le cap des 10 tonnes de pesticides rapportés.

#OnLacheRien !
Rendez-vous les 30-31 mars et 6-7 avril 2018 dans tous les magasins botanic.