record absolu – Paris côté jardin

Archives de mots clés: record absolu

Des orages et un record absolu de pluie pour Paris

Grande flaque d'eau après les orages, tilleuls, Parc de la Villette, Paris 19e (75)
Douchés, rincés, trempés, lessivés les parisiens ! En quelques heures à peine hier au soir dimanche, des trombes d’eau se sont déversées sur la capitale provoquant des inondations dans de nombreux endroits. Et ce lundi matin, les vannes étaient toujours ouvertes avec encore de l’orage.

Grande flaque d'eau après les orages, tilleuls, Parc de la Villette, Paris 19e (75)

Le sol a eu du mal à absorber de telles quantités d’eau tombées en un court laps de temps. Comme le montrent ces photos prises ce lundi matin dans le parc de la Villette.

Le vent soufflant dans la bonne direction, mon balcon parisien a été épargné en grande partie par le déluge. Pas de dégâts ni de raz de marée heureusement. Juste un bon lavage des plantes près de la rambarde et surtout le retour de températures plus fraîches.

Dimanche 9 juillet, à la station météorologique de Paris-Montsouris, il est tombé 49,2 mm de pluie en une heure (entre 21 heures et 22 heures). Cette valeur constitue le record absolu tous mois confondus du cumul horaire à Paris qui remontait au 2 juillet 1995 avec 47,4 mm.

Depuis ce dimanche 9 juillet après-midi, les cumuls atteints ce lundi 10 juillet 2017 à 8 heures représentent parfois l’équivalent d’un mois de juillet de pluie entre le Centre-Ouest et le Bassin parisien, comme à Paris où la normale en juillet est de 62 mm et où il a été relevé 68 millimètres. (Source : Météo France)

Enregistrer

Record de douceur sur Paris et la banlieue

Les températures à l’extérieur ont été particulièrement douces et élevées la nuit dernière et en ce début de matinée du 4 novembre. Les valeurs relevées ont atteint des records et ont battu le record absolu pour un mois de novembre sur Paris.

Selon Météo-Paris :
« La nuit dernière, nous avons battu un record absolu de douceur pour un mois de novembre ! Avec 15,4 °C de température minimale, il a fait plus doux que le 1er novembre 1924 au Parc Montsouris (sud de Paris). »

Pour La Chaine Météo :
« 16 °C dans Paris !
Le ciel couvert et le vent modéré ont permis la persistance d’une très grande douceur sur la majorité de la France ce matin. Les minimales sont comprises de 10 à 15°C, avec jusqu’à 16 °C du côté de la capitale et en région bordelaise. Sur le Roussillon, il fait déjà plus de 18 °C au petit jour. Ce sont des températures minimales habituellement observées en été, et 10 °C au dessus des valeurs de saison.
Pour Paris, les 15,3 °C observés sont un record, l’ancien datant de 1924 avec 15,2°C. À Bordeaux, le record a été égalé. »

Et voici quelques valeurs remarquables pour le mois de novembre en Île-de-France données par Météo-France :
Température maximale : 21.0 °C (Paris Montsouris le 02/11/1899),
Température minimale : -14.0 °C (Paris Montsouris le 28/11/1890),
Précipitations : 38.7 mm (Paris Montsouris le 20/11/1965).

Comme quoi, il faut se méfier de cette soudaine douceur, qui peut vite se changer en froid glacial.
Mais en attendant, il faut donner de l’air aux plantes emmitouflées dans le jardin, sur le balcon ou la terrasse, sinon elles risquent un coup de chaud. La végétation risque même de reprendre pour certaines espèces tant que la douceur se prolonge. Très dangereux car les plantes qui ne sont pas en repos végétatif sont beaucoup plus sensibles à une première gelée.