Archive journalières: 2 septembre 2009

Travaux jardin et balcon de septembre

Paris et la région parisienne retrouvent leurs habitants et l’effervescence des grands jours. De nouveau des embouteillages à n’en plus finir, du monde dans les magasins, des queues aux caisses… Et pour les jardiniers, le plaisir de voir les rayons des jardineries et des fleuristes se remplir de nouveau. Et les fêtes des plantes recommencent…

  • Le bouturage, c’est maintenant ou jamais ! Les plantes molles (fuchsias, géraniums zonales et lierres, abutilons, etc.), les arbustes d’ornement, les plantes aromatiques et les plantes d’intérieur, un grand nombre d’espèces peuvent se bouturer… Il est préférable d’effectuer les boutures en début de mois. La reprise sera meilleure.
  • Continuez les récoltes de graines.
  • Jusqu’à la mi septembre, continuez les apports d’engrais liquides pour les potées fleuries. Ils seront inutiles ensuite, surtout pour les plantes qui vont entrer en repos hivernal courant octobre (bégonias, cactées, dahlias, etc.).
  • On reste vigilant sur les arrosages, quand il n’y a pas d’interdiction bien sûr. Les plantes en pots sont opulentes, leurs besoins en eau sont importants, surtout après une journée très chaude. Les nuits étant beaucoup plus fraîches, il est préférable d’arroser le matin, sans mouiller les feuillages.
  • On nettoie régulièrement les potées, les jardinières ou les massifs. On coupe les fleurs dès qu’elles fanent, on élimine les feuilles qui se dessèchent, on arrache les mauvaises herbes et on soutient les végétaux qui s’écroulent un peu trop sur leurs voisines.
  • Surveillez les attaques de maladies et de parasites, encore et toujours : par temps frais et humide, gare au mildiou ou au blanc (oïdium). D’où l’importance des nettoyages réguliers, qui permettent d’éliminer une feuille morte ou une fleur fanée sur laquelle la pourriture pourrait vite s’installer. Il faut être vigilant dans la maison, car les plantes d’intérieur reçoivent de moins en moins de lumière et peuvent souffrir de courants d’air trop froids. Une petite cochenille maintenant, c’est une colonie à Noël !
  • Visitez régulièrement jardineries et fleuristes. Craquez pour de nouvelles plantes d’intérieur (on guette les promos !), des barquettes de pensées et autres fleurs bisannuelles, tous les bulbes à floraison printanière. Mais aussi pour de nouvelles plantes vivaces ou des fraisiers.
  • Pas d’urgence pour installer vos bulbes à floraison printanière, sauf pour les fritillaires et les lis de la Madone, à planter avant la mi septembre. Les autres espèces peuvent patienter et attendre que les potées ou les massifs se vident davantage.

C’est la rentrée, allez courage !