Romarin, fleur d’hiver

Dans les jardins protégés du froid, le romarin (Rosmarinus officinalis) fleurit avant la fin de l’hiver, donnant une profusion de petites fleurs bleu azur charmantes. Ailleurs, c’est un des premiers arbustes à s’épanouir dès que le printemps s’installe.

Arbuste à fleurs

Jardinière de romarin fleuri en hiver, février 2010, photo Alain Delavie

Cette plante méditerranéenne aromatique à feuillage persistant est la bienvenue sur un balcon ou une terrasse baignés de soleil. Elle reste impeccable à longueur d’année et prodigue sa floraison azurée à un moment où les fleurs sont encore rares. En même temps que les mimosas sur la Côte d’Azur, les forsythias en région parisienne. Et quelques feuilles suffisent à parfumer un plat.

Le romarin officinale forme un petit buisson érigé qui peut atteindre 0,80 à 1 m de hauteur. Il a donné de nombreuses variétés, à port plus ou moins dressé, compact, étalé ou retombant. La diversité se retrouve aussi dans la couleur de la floraison, car il existe des romarins à fleurs blanches, roses ou bleu plus ou moins foncé, parfois teinté de violet. Ses fleurs sont très prisées par les premiers insectes butineurs qui reprennent leur activité de bonne heure.

Alors chez vous, fleur d’hiver ou fleur printanière ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez