divers

Le jardin BEAUtanique sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

Le jardin BEAUtanique, parvis de l'Hôtel de Ville, Paris (75)
Le premier puzzle BEAUtanique est inauguré aujourd’hui vendredi 20 mai 2016 à 9h30, sur la Place de l’Hôtel de Ville à Paris. À cette occasion, les quatre lauréats du Prix national Botany for Change présenteront leur interprétation du « jardin urbain de demain ».

Une œuvre collective et interactive que les citadins peuvent visiter librement.

Jardin BEAUtanique, prix Botany For Change, Institut Klorane, place de l'Hôtel de Ville de Paris
Le puzzle BEAUtanique est constitué de 9 modules :
  • Les quatre modules d’angle présentent chacun une création lauréate.
  • Les quatre modules latéraux sont investis par l’Institut Klorane avec des jardins symbolisant les quatre points cardinaux.
  • Le dernier module, central, est dédié aux enfants avec des ateliers « Herbiers » pour les initier à la Botanique.

(suite…)

Le point sur la taxe d’aménagement et les abris de jardin

Cabanon de jardin, photo Fotolia NLPhotos
De nombreux articles et des discussions sur Internet traitent de la construction d’abris de jardin donnant lieu à une taxe d’aménagement. Cette taxe peut-elle vraiment concerner les cabanes de jardin ?

La taxe d’aménagement s’applique lors du dépôt d’un permis de construire (y compris lors d’une demande modificative générant un complément de taxation) ou d’une déclaration préalable de travaux.

La surface qui sert de base de calcul à la taxe correspond à la somme des surfaces closes et couvertes, sous une hauteur de plafond supérieure à 1,80 m, calculée à partir du nu intérieur des façades. Tous les bâtiments (y compris les combles, celliers, caves, dès lors qu’ils dépassent 1,80 m de hauteur sous plafond) ainsi que leurs annexes (abri de jardin notamment) constituent donc une surface taxable. Néanmoins, certains aménagements sont exonérés comme par exemple les constructions jusqu’à 5 m².

Le montant de la taxe est établi par la Direction départementale des territoires qui en informe le bénéficiaire de l’autorisation d’urbanisme. La taxe doit être payée en deux fractions égales après la délivrance du permis. Si son montant est inférieur à 1 500 €, elle est à payer en une seule fois.

À savoir :
Le montant de la taxe est calculé selon la formule suivante : surface taxable (construction ou aménagement) x valeur forfaitaire (sauf valeur fixe pour certains aménagements) x taux fixé par la collectivité territoriale.
(Source : Direction de l’information légale et administrative, Premier ministre)

Homologation du vinaigre blanc pour désinfecter les outils de taille des végétaux

Bouteille de vinaigre blancParis et l’Institut technique de l’agriculture biologique (ITAB) ont demandé en novembre dernier à la Commission européenne d’homologuer le vinaigre blanc pour des usages phytopharmaceutiques. Ce dossier a été approuvé en mai dernier et son règlement européen d’exécution 2015/1108 a été publié dernièrement, permettant cet usage du vinaigre blanc à partir du 29 juillet 2015.

Depuis le milieu des années 1990, Paris mène une politique de réduction de l’utilisation des pesticides. Afin d’approfondir cet engagement, Pénélope Komitès et Bernard Jomier, adjoints à la Maire, ont demandé en novembre à la Commission européenne d’autoriser l’usage du vinaigre blanc (aussi dénommé vinaigre d’alcool ou vinaigre cristal) pour désinfecter les outils horticoles. Il constitue une alternative écologique à des produits plus toxiques pour l’environnement et pour la santé des professionnels. Cette méthode a été testée avec succès en 2013 par les services de la Ville.

Son règlement européen d’exécution 2015/1108 a été publié le 8 juillet dernier, permettant cet usage du vinaigre blanc, à partir du 29 juillet 2015. Paris se réjouit aujourd’hui de l’approbation de l’homologation du vinaigre blanc pour désinfecter les outils de taille des végétaux qui va permettre d’en généraliser l’usage à l’ensemble des outils des jardiniers et bûcherons professionnels de Paris.

Bouteille de vinaigre blanc« Nous lançons en 2015 la concertation pour un nouveau plan Biodiversité qui confirmera l’engagement de la ville sur le chemin du « zéro phyto ». Nos services doivent donc continuer à innover avec un produit aussi commun et naturel que le vinaigre », souligne Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité.

« La Ville est soucieuse de réduire l’exposition des Parisiennes et des Parisiens aux produits toxiques. Cela répond à un engagement résolument volontariste en matière de santé environnementale, qui se traduira notamment par le Plan parisien de santé environnementale, que je présenterai en novembre prochain », note également Bernard Jomier, adjoint à la Maire en charge de la santé.

La clématite ‘Blue River’ fait son show floral

Clématite 'Blue River' en pleine floraison sur la rambarde de mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Fidèle année après année, mon pied de clématite ‘Blue River’ s’est une nouvelle fois couvert de grandes fleurs simples d’un superbe bleu doux avec des bouquets d’étamines dorées au coeur des corolles.

La rambarde de mon balcon parisien disparaît sous le feuillage et les fleurs en grand nombre. Un véritable bouquet !

(suite…)

Chacha by Iris, nouvelle collection de Clairefontaine

Clairefontaine présente l’une de ses plus belles collections 2015 : Chacha by Iris. Un univers frais et délicat composé d’articles de papeterie, d’accessoires de bureau et de décoration.

Unique et bohème, cette collection met en scène une série d’imprimés mélangeant naturalisme et onirisme dans une palette de teintes poudrées et de couleur pétillantes.

Papeterie

Des cahiers et des carnets

Papier Vélin velouté 90 grammes, certifié CEFC.
(suite…)

Hortalia, la bibliothèque en ligne de la SNHF

Capture d'écran de la page d'accueil du site internet Hortalia
La bibliothèque numérique Hortalia présente les collections numérisées de la bibliothèque de la Société nationale d’horticulture de France.

La bibliothèque de la SNHF est l’un des premiers fonds documentaires horticoles. Ses collections sont composées de plus de 3000 monographies anciennes, particulièrement précieuses pour l’histoire horticole, d’une collection de plus de 1500 périodiques, de catalogues de pépiniéristes – plus de 400 entreprises représentées – et d’un riche fonds iconographique. Afin de préserver et de valoriser ce patrimoine écrit, la SNHF a décidé de numériser son fonds ancien, aidée en cela par ses partenaires et mécènes.

Retrouvez en ligne près de 300 numéros de périodiques, une centaine de monographies anciennes du XVIème siècle au XVIIIème siècle et de nombreuses gravures et photographies.

Logo de la bibliothèque numérique GallicaLes archives de la SNHF accessibles sur Gallica
Les collections numérisées de la bibliothèque numérique Hortalia sont aussi référencées sur Gallica (bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France). Ce référencement devrait offrir une plus grande visibilité aux collections numérisées de la SNHF. Avec pour double objectif la conservation et la valorisation, la bibliothèque avait débuté ses programmes de numérisation dès 2011. Ces programmes concernaient la numérisation de périodiques représentatifs du mouvement horticole français et l’identité de la Société. Par la suite, ce sont des catalogues commerciaux qui avaient été numérisés. En 2012, ce projet de numérisation prenait de l’ampleur avec la signature d’une convention cadre de pôle associé entre la BnF et la SNHF. Grâce à ce partenariat, la SNHF a pu commencer à numériser son fonds de monographies anciennes traitant de botanique, d’horticulture mais aussi de l’histoire et de l’art des jardins. Depuis février 2014, la bibliothèque numérique bénéficie d’une nouvelle interface, plus dynamique, accessible sur www.hortalia.org, et depuis le 9 octobre, vous pouvez découvrir la riche collection de la bibliothèque de la SNHF sur le site de Gallica.