square des Anciens Combattants d’Indochine – Paris côté jardin

Archives de mots clés: square des Anciens Combattants d’Indochine

Les Gants du Tram

Installation "Les gants du Tram", Paule Kingleur, Porte Dorée, Paris 12e (75)

Retour sur l’installation de Paule Kingleur (Paris Label) à la Porte Dorée (Paris 12e) à l’occasion de l’inauguration du prolongement du tramway T3. Les photographies étaient disposées dans le square des Anciens Combattants d’Indochine, sur la place Édouard Renard, avec à l’arrière plan l’imposante statue dorée d’Athéna et sa double rangée de palmiers dont je vous ai parlée récemment.

Installation "Les gants du Tram", Paule Kingleur, Porte Dorée, Paris 12e (75)

Cet ensemble de photographies montrait les gants du travail, déposés, usés, trempés, abandonnés, enfouis : empreintes sensibles, dont Paule Kingleur percevait la main qui les avait quittés… Il importait à l’artiste de garder la trace, de témoigner de la reconnaissance à ces hommes, de toutes nationalités, travaillant sous tous les climats (neige, pluie, canicule)… Un travail réalisé pendant deux années, toute la durée de l’imposant chantier du prolongement de la ligne T3 du tramway.

Installation "Les gants du Tram", Paule Kingleur, Porte Dorée, Paris 12e (75)

(suite…)

Athéna et palmiers chanvres

Statue d'Athéna et palmiers chanvres, Square des Anciens Combattants d'Indochine, place Edouard Renard, porte Dorée, Paris 12e (75)

Tout à côté du nageur rouge (… Dans le bonheur), se trouve une immense statue dorée d’Athéna, dans le square des Anciens Combattants d’Indochine, sur la place Édouard Renard, près de la porte Dorée dans le 12e arrondissement de Paris (75). Et devant elle, de part et d’autre, deux grandes rangées de palmiers chanvres (Trachycarpus fortunei). Un ensemble surprenant et très exotique.

Cette statue en bronze a été réalisée par Léon-Ernest Drivier, un élève de Rodin, à l’occasion de l’exposition universelle de 1931. À l’origine, elle représentait « La France apportant la paix et la prospérité aux colonies ». Après l’exposition, la statue a été mise en place sur la place Édouard-Renard où elle est toujours actuellement.