Archives de mots clés: rue de Sèvres

Conférence sur le Jardin Plume

« Le jardin Plume, mode(s) d’emploi » : ne manquez pas la conférence de Sylvie et Patrick Quibel, jardiniers paysagistes, prévue le lundi 18 janvier 2010 à 17 h, à la  Maison Nicolas Barré au 83 rue de Sèvres, dans le 6ème arrondissement de Paris.

Sylvie et Patrick Quibel décriront pour chaque partie du Jardin Plume, leurs différentes approches de plantation, de sélection de plantes et de design en fonction des effets recherchés. Nous seront ainsi commentées les superbes scènes qui ont fait la renommée du jardin, mais aussi des images plus « techniques » sur les travaux de jardin effectués au long de l’année.

«Le jardin est tel que nous le souhaitions : dessiné et structuré mais aussi flou et fantasque. Classique et contemporain à la fois … » : c’est ainsi que Sylvie et Patrick Quibel qualifient le lieu unique qu’ils ont créé il y a une douzaine d’années dans un verger normand. Un jardin étonnant où vivaces et graminées, harmonieusement associées dans des compositions aussi fortes qu’inspirées, se mettent mutuellement en valeur au fil des saisons.

Le Jardin Plume est devenu une référence. Détenteur du label « jardin remarquable » décerné par le Ministère de la culture et de la communication, il a fait l’objet d’un volume de la collection « Jardins d’exception » des éditions Ulmer (Le Jardin Plume, Joëlle Mayer et Gilles Le Scanff, 2008).

Infos pratiques :
Renseignements au tél. : 01 44 93 96 65.
Entrée 5 euros (pour les adhérents de l’association Vivaces & cie), 7 euros (non adhérents).

Plantes vivaces d’hier et d’aujourd’hui en climat continental

Conférence de la pépiniériste Monique Chevry sur le thème « Plantes vivaces d’hier et d’aujourd’hui en climat continental, atouts et contraintes », le lundi 12 janvier 2009 à 17 h, à la Maison Nicolas Barré, au 83, rue de Sèvres (Paris 6ème).

Monique Chevry parlera des plantes vivaces qu’elle teste en Lorraine, près de Nancy, dans sa pépinière et dans le magnifique jardin de près d’un hectare qui l’entoure, le jardin d’Adouè. Des plantes rustiques, adaptées au climat continental, plutôt chaud et sec en été, froid et humide en hiver, et qui doivent faire leurs preuves sans arrosage ni protection hivernale.

Il y a bientôt quinze ans que cette autodidacte obstinée et enthousiaste, autrefois comptable, a choisi de donner libre cours à la passion des plantes et des jardins qui l’animait depuis toujours pour créer le Jardin d’Adoué, et elle «s’en félicite tous les jours ». Monique Chevry effectue depuis un remarquable travail pour perpétuer des « plantes vivaces d’hier », variétés issues des collections des Ets Lemoine et Gerbeaux, horticulteurs lorrains du XIXe siècle (anémones japonica, heuchères et heucherellas, potentilles herbacées à fleurs doubles, phlox paniculata….). Mais son jardin abrite aussi nombre de nouveautés et de plantes peu courantes ou mal connues qu’elle met en observation sous le climat lorrain : asters, géraniums vivaces, héléniums, véroniques, euphorbes, graminées et autres, en privilégiant les floraisons et feuillages d’été et d’automne et en donnant toujours la part belle aux plantes robustes, à celles qui font les massifs généreux. C’est cette expérience riche et diversifiée que Monique Chevry, jamais avare de conseils, viendra nous faire partager.

Infos pratiques :
Entrée 5 euros (adhérents association Vivaces & cie) – 7 euros (non adhérents).
Renseignements au tél. : 01 44 93 96 65 (Marie-France Banvard).
Maison Nicolas Barré, 83 rue de Sèvres, 75006 Paris.
Agrandir le plan

Les 4 saisons d’un jardin collection de roses anciennes

À l’initiative de l’association Vivaces & cie, Odile Masquelier fera une conférence sur son jardin et sa collection de roses anciennes le lundi 1er décembre 2008 à 17 h à la Maison Nicolas Barré, au 83 rue de Sèvres dans le 6ème arrondissement de Paris.

Odile Masquelier vous fera découvrir « Les quatre saisons de la Bonne maison » : l’évolution, au fil des mois du jardin de près d’un hectare qui abrite sa collection de roses anciennes, comment elle choisit les plantes qui les accompagnent et ses recettes pour les cultiver et les soigner en respectant l’environnement.
Le jardin de La Bonne Maison est situé sur une colline au sud de Lyon (69). Dans ce lieu prospèrent une des plus importantes collections privées de roses anciennes (plus de 800 variétés), et au gré des saisons, des collections de bulbes, d’arbustes et de vivaces. Ouvert au public depuis 1987, le jardin a obtenu en 2006 deux étoiles pour sa collection de roses dans le Guide Vert Michelin Lyon-Drôme-Ardèche. Il est cité dans le livre Visions of Roses de Peter Beales et Secret gardens of France de Mirabel Osler.
En 1994, la ville de Lyon a demandé à cette jardinière d’exception de planter un jardin de roses anciennes surplombant le vieux Lyon. Elle a fondé en 1995 l’Association Roses Anciennes en France. Odile Masquelier donne des conférences dans le monde entier. Au Japon, un espace du jardin « The city of Sakura rose garden » ouvert en 2006, est dénommé « La bonne maison garden ». Elle a écrit « La Bonne Maison, un jardin de roses anciennes » (Ed. Flammarion – La Maison Rustique – 2001).Infos pratiques :
Lundi 1er décembre 2008 à 17 h.
Maison Nicolas Barré, 83 rue de Sèvres, 75006 Paris.
Entrée 5 euros (adhérents de l’association Vivaces & cie), 7 euros (non adhérents).
Renseignements au tél. : 01 44 93 96 65.