Découvrir l’agriculture urbaine, locale et solidaire avec le Paysan urbain

Seine-Saint-Denis TourismeSeine-Saint-Denis Tourisme vous propose une nouvelle visite de la ferme du Paysan Urbain le samedi 8 avril 2017 à partir de 14 heures.

Installé à Romainville depuis juillet 2015, le Paysan urbain, nouvel acteur de l’agriculture urbaine, produit des micro pousses sur une parcelle de la ville en pleine mutation, le quartier de la ZAC de l’Horloge. Ces micro-pousses sont cultivées dans des bacs pouvant être installés n’importe où, y compris chez soi.

Cette expérience est inédite puisqu’il s’agit d’une occupation éphémère d’une friche urbaine en attente de projet. Vous pourrez découvrir les processus de cette agriculture nouvelle génération et sa facilité d’installation, ainsi qu’un potager pédagogique et son poulailler. La démarche du paysan urbain est de produire bio, de distribuer localement en circuit-court. Elle a également pour objectif de créer de l’emploi en insertion, de sensibiliser aux enjeux environnementaux et de créer des liens avec les agriculteurs ruraux.

Le Paysan Urbain, 64, avenue Gaston Roussel, 93230 Romainville.
Métro : ligne 5 direction Bobigny-Pantin, station Raymond Queneau.

Cliquez pour vous inscrire. En cas d’inscription de dernière minute (vendredi 12h), veuillez imprimer votre facture, elle vous sera réclamée lors de la visite.

Partages 0

Commentaire (1)

  1. jpp

    Le concept de « occupation éphémère d’une friche urbaine en attente de projet » n’est absolument pas nouveau puisqu’il a été théorisé des 2001/2002 par l’Atelier d’architecture autogérée de Constantin Petcou (Agrocité aujourd’hui en cours de transplantation de Colombes à Gennevilliers).
    En matière de jardins cela a abouti à un certain nombre de situations déchirantes de jardiniers devant abandonner un jardin déjà commencé et de plantes chaque fois sacrifiées (drôle d’amour du végétal) : Ecobox a perdu 75% de ses végétaux à chaque transplantation.
    En matière d’agriculture ça peut se concevoir : mais soyons clair il s’agit d’une agriculture hors sol, artificielle et industrielle , dont le besoin en énergie et en intrants n’est pas négligeable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *