Archive journalières: 23 mars 2016

19ème Salon Edenia les 26 et 27 mars 2016

Édénia, salon expo vente de plantes exotiques, Cergy (95), mars 2016Edenia est un salon exposition-vente de plantes tropicales, organisé par l’association étudiante EDEN de l’ISTOM à Cergy (Val d’Oise). C’est le plus grand salon de plantes exotiques de l’Ile de France.

Un rendez-vous incontournable pour les amateurs d’exotisme et de plantes rares ou originales.

La liste des exposants de cette 19ème édition.

Informations pratiques
IPSL, ISTOM
32, boulevard du Port, 95000 Cergy.
Samedi 26 et dimanche 27 mars 2016.

  • Horaires : Samedi de 10h à 19h ; Dimanche de 10h à 18h.
  • Tarifs : 2€ adultes, 1€ étudiants, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et les étudiants munis du pass’culture.
  • Repas : un déjeuner vous est proposé de 12h à 15h avec au choix un plat à base de viande et un plat végétarien. Un stand de café, thé, boisson rafraîchissante, crêpes et gâteaux est présent pendant toute la durée du salon.

Objectif zéro pesticide en Île-de-France : une trop lente amélioration des pratiques

À l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, Natureparif, l’agence pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, publie une nouvelle livraison de son indicateur « Objectif zéro pesticide », état des lieux de l’usage des pesticides par les collectivités franciliennes.

Logo NatureparifSeules 232 communes d’Île-de-France n’utilisent plus de pesticides sur leurs espaces. Celles qui en utilisent encore ont tendance à réduire leurs usages, mais beaucoup semblent enfreindre la loi en utilisant des produits interdits ou ne respectant pas les modalités d’application. (Ne sont pas concernés par cette enquête : les produits phytosanitaires ou biocides d’origine naturelle non classés « N – Dangereux pour l’environnement » et les traitements obligatoires imposés par un arrêté préfectoral) (suite…)

Nouvelle saison pour l’Observatoire des Vers Luisants et des Lucioles

Vers luisants, photo Fred Chevaillot, Galerie Le Monde des Insectes
En mai 2015 était lancée la première saison de l’Observatoire des Vers Luisants et des Lucioles. 4824 personnes se sont engagées et ont fourni des données pour plus de 5000 jardins. Plusieurs centaines de personnes sont également parties en « mission spéciale » pour le compte du CNRS, arpentant de nuit un total cumulé de 620 kilomètres de bords de chemins à la recherche des vers luisants.

Capture d'écran du site internet de l'Observatoire des Vers Luisants et des Lucioles
En cette année, ils sont attendus encore plus nombreux, grâce aux partenaires-relais qui, partout en France, soutiennent localement ce projet. De 74 structures en 2015, ce sont désormais 153 associations ou partenaires institutionnels qui accompagnent l’Observatoire en 2016.

Les missions de l’Observatoire des Vers Luisants

  • Faire redécouvrir au plus grand nombre les vers luisants et les lucioles, ces insectes dotés d’une capacité de bioluminescence tout à fait extraordinaire. Celle-ci est due à une réaction biochimique, issue de la rencontre de deux molécules – la luciférine et la luciférase – libérant une grande quantité de lumière. Ce sont de précieux auxiliaires du jardinier, car ils se nourrissent d’escargots et de limaces. Malheureusement, admirer leurs lumières dans son jardin à la tombée de la nuit est un spectacle de plus en plus rare.
  • Recueillir des données ; à l’échelle des jardins, sur les pratiques qui favorisent ou défavorisent les populations de vers luisants (notamment le rôle des pesticides) ; à une large échelle géographique, sur les facteurs d’organisation du paysage qui impactent la distribution des vers luisants (en particulier les Trames Vertes et Bleues et la pollution lumineuse). L’analyse de ces données permettra d’appréhender les raisons de leur raréfaction. Les premiers résultats indiquent d’ailleurs qu’ils ont presque disparu dans l’extrême nord de la France, comme une magie qui s’évanouit doucement dans l’indifférence…

(suite…)