Pénélope Komitès dévoile les 200 nouveaux points de végétalisation à Paris

La carte des 200 points de végétalisation retenus dans le cadre de l’appel à propositions « Du vert près de chez moi », lancé mi-2014 auprès des citoyens, va être révélée aujourd’hui mercredi. Ces lieux permettront de renforcer la place de la nature dans la ville, au-delà de ses parcs et jardins.
Logo de la Mairie de Paris
En juillet 2014, l’Exécutif parisien lançait l’appel à propositions « Du vert près de chez moi », invitant les Parisiens à recenser les lieux qui pourraient accueillir de la végétalisation au plus près de chez eux : mobilier urbain, murs, espaces délaissés, etc. Plus de 1500 contributions, dont plus de 513 jugées techniquement faisables par les services techniques de la Ville, ont été déposées via l’application Dans Ma rue, le 3975, le site paris.fr et les mairies d’arrondissements. Cette participation record démontre la forte attente des Parisiens en matière de végétalisation de proximité.
Pour sélectionner ces projets, la Ville de Paris s’est fondée sur l’avis des mairies d’arrondissements et une série de critères objectifs, tels que la répartition par type de projets, la superficie des arrondissements et leur nombre d’habitants, la présence d’espaces verts ou les possibilités d’entretien participatif.
Pénélope Komitès, adjointe à la Maire, révélera aujourd’hui mercredi la carte de ces 200 nouveaux points de végétalisation qui verront le jour en 2015. Plantations d’arbres, murs végétalisés, implantations de jardinières en pleine terre, de pots ou de bacs, végétalisation de pied d’arbres : ils contribueront à l’émergence d’un nouveau modèle urbain, où la place de la nature en ville n’est plus seulement cantonnée dans les parcs, les jardins et les bois, pour s’étendre partout dans l’espace public.

Commentaires (2)

  1. jpp

    Vraie fausse participation. Les projets sont triés par la DEVE , c’est à dire l’ administration sans motivation de ses avis et sans tenir compte de la mobilisation réelle ou pas des habitants. A Paris les élus et les habitants proposent, l’administration dispose. Je reconnais que , au moins dans le XIXème, un réel boulot de terrain a été fait ensuite. Mais on prend les choses dans le mauvais sens.

  2. nicole

    tant de critères ….. la vraie végétalisation, libre, abondante, variée, n’est pas pour demain ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez