Le Champicomposteur Géant de Claude Pasquer au Potager du Roi (Versailles)

Champicomposteur de Claude Pasquer dans le Potager du Roi en automne, Versailles (78)

Dans la continuité d’une démarche volontaire de développement durable, Claude Pasquer, sculpteur et architecte paysagiste, a installé un Champicomposteur Géant au Potager du Roi à Versailles (Yvelines).

Champicomposteur de Claude Pasquer dans le Potager du Roi en automne, Versailles (78)

La réalisation du Champicomposteur© s’inscrit dans une dynamique volontaire de développement durable. Pour inciter chacun de nous à pratiquer le compostage en tous lieux, du plus petit jardin au grand espace vert : une solution économique et fertile au recyclage des déchets « verts »…

Champicomposteur de Claude Pasquer dans le Potager du Roi en automne, Versailles (78)

  • Cette œuvre met en avant un geste ancestral de jardinier.
  • Depuis toujours le jardinier a conscience de l’importance du compostage. Il est utile de rappeler ce savoir-faire à l’heure où l’on souhaite favoriser le développement durable.
  • Le jardinier a observé puis utilisé le processus naturel en action dans la nature. En forêt, il a vu les feuilles mortes tomber, puis recouvrir des branches mortes et d’autres végétaux sur le sol.
  • Avec le temps, la décomposition fait son œuvre et ces matériaux s’offrent en nourriture à des millions de micro-organismes qui les broutent et les digèrent… En se décomposant, cette litière végétale devient humus, chargé de substances nutritives, et donne à son tour vie à d’autres plantes, arbres et arbustes.
  • Ainsi les micro-organismes ont une place primordiale dans le cycle de la vie. Une jolie façon de penser au recyclage des déchets.
  • Les différents organismes ne vivent pas dans les mêmes conditions de température et ne se nourrissent pas tous des mêmes substances. En se nourrissant de ces matériaux et en les digérant, les organismes produisent de nouvelles matières (humus) qui sont consommées par d’autres.
  • Placé au centre de la composition de l’espace au lieu d’être relégué et caché au fond du jardin, ce composteur d’un nouveau genre valorise le processus de décomposition en lui donnant une esthétique et une symbolique.
  • En effet, le champignon est symbole de la vie régénérée par la fermentation et la décomposition organique. L’une des principales qualités du Champicomposteur est sa structure grillagée permettant une aération régulière du contenu indispensable à la bonne décomposition des matières organiques sans pour autant générer la formation d’odeurs désagréables. Un des autres avantages est la perméabilité du « chapeau » favorisant l’humidification des végétaux en cours de pourrissement par la pluie ou l’arrosage.

Histoire du Champicomposteur :

  • En 2010, la première installation de deux Champicomposteurs au Jardin des Merlettes à Cosne-Cours-sur-Loire dans la Nièvre.
    Fin 2010, création d’un grand Champicomposteur à la Molière dans le Luberon avec Corinne Détroyat (Paysagiste diplômée de la formation continue de l’ENSP Versailles)
  • En 2011, quatre Champicomposteurs trônent au centre du jardin des Sculptillonnages au Festival International des Jardins de Chaumont sur Loire. (Création Corinne Détroyat et Claude Pasquer).
    Fin 2011, un grand Champicomposteur devient le symbole de la campagne de compostage du SIRTOM de la ville d’Apt. (Création Corinne Détroyat et Claude Pasquer)
  • En 2012, le Champicomposteur s’est mué en Champiwoodstock©, un abri à auxiliaires dans le projet de jardin du concept Hôtel Droog à Amsterdam. L’objet prône la place de l’homme au cœur de la biodiversité.
    La présence du Champicomposteur au Potager du Roi est le premier opus d’un voyage au cœur des plus beaux potagers de France pour promouvoir la réduction des déchets verts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

57 Partages
Partagez11
Tweetez
+11
Enregistrer45
Partagez