Rosier albinos ? Non, chlorotique et souffreteux !

/, rose et rosier/Rosier albinos ? Non, chlorotique et souffreteux !

Rosier albinos ? Non, chlorotique et souffreteux !

Rosier chlorotique, Paris 15e (75)

Non, ce rosier n’est pas le résultat de croisements chimériques ou de manipulations génétiques. Il a tout simplement des difficultés à pousser, certainement parce que le sol dans lequel il est installé ne lui convient pas.

L’absence de chlorophylle dans les feuilles, sauf peut-être au niveau des nervures indique plutôt une carence.
Une chlorose (carence en fer) et / ou une carence en phosphore… Dans le premier cas, les feuilles sont jaunes à nervures vertes, dans le second cas, elles sont décolorées avec en même temps une coloration pourpre.
Ce rosier souffre là où il a été planté et le manifeste de façon importante puisqu’il n’a pas de feuilles vertes normales. À ce stade, il est urgent d’intervenir, non plus en le déplantant car ce n’est plus la saison, mais en essayant d’améliorer la qualité de la terre. Apport de terreau, de compost bien mûr et d’un engrais pour rosier (en choisissant un produit bio riche en oligo-éléments).

By |2012-05-16T00:56:44+00:00mai 16th, 2012|arbre ou arbuste, rose et rosier|0 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui