Les coeurs-de-Marie sont déjà repartis

Nouvelles pousses de coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') en fin d'hiver sur mon balcon

La vague de froid sibérien ne les aura décidément pas longtemps bloqué dans leur croissance. Quelques jours de redoux et les bourgeons pointent de toute part dans la jardinière. Pour les coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Alba’), l’hiver semble terminé…

Nouvelles pousses de coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') en fin d'hiver sur mon balcon

Hormis le pied de sarcococca qui se remet à fleurir et qui attire les premiers bourdons, les autres plantes sur le balcon sont encore endormies. Mais chaque année, les coeurs-de-Marie semblent vouloir être les premiers à sortir et pousser. Des plantes vivaces parfaitement rustiques, qui n’ont nullement souffert des fortes gelées.

Commentaires (6)

  1. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    J’avais quelques inquiétudes car ils repartaient déjà avant l’arrivée du froid sibérien. Je suis rassuré. Mais pas pour toutes les plantes, mon camélia n’a vraiment pas bonne mine et mon alcathéa semble bien mal en point…

  2. Plantine

    Ça c’est une bonne nouvelle !
    Avoue que tu as eu quand même peur qu’ils ne repartent pas … ☺

  3. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Oui les bulbes printaniers qui avaient beaucoup démarré en début d’hiver ont été sérieusement refroidis. Mais j’ai aperçu des narcisses prêtes à s’ouvrir sur l’Île de la Cité…

  4. mamiefanfan

    les coeurs de Marie, j’adore, tiens ca me donne envie d’aller m’en acheter !!!!

  5. jpp

    Nous on préfère leur autre nom populaire, cœur de Jeannette, à cause de notre première présidente.
    Elles ne sont pas encore reparties à St-S . On les guette car , comme beaucoup de vivaces chez nous, elles arrivent juste à survivre sans s’étendre.
    Je trouve que les bulbes tardent à se manifester. Les perce-neige, quelques rares crocus, c’est tout pour l’instant.

  6. bellaciao

    chez moi aussi ! ces petites délicatesses en apparence sont en réalité de robustes colonisatrices, dès qu’on leur en laisse la possibilité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.