Amarante tricolore, une gerbe de couleurs pour l’été

Après ces journées de grisaille, un peu de couleurs. Que dis-je, beaucoup de couleurs ! Avec l’amarante tricolore, le jardin le plus tristounet retrouve bonne mine et se fait remarquer.

Fleur annuelle

Amarante tricolore (Amaranthus tricolor), parc Montsouris, Paris 14e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Attention les yeux, ça flashe ! Du jaune, du rouge, du rose vif en veux-tu en voila, avec en prime un peu de vert acidulé et de pourpre. L’amarante tricolore (Amaranthus tricolor) fleurit discrètement, mais ses toutes petites fleurs sont accompagnées d’immenses bractées qui se font remarquer de loin.

Fleur annuelle

Amarante tricolore (Amaranthus tricolor), parc Montsouris, Paris 14e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Elle est parfois dénommée « amarante fournaise », ça lui va pas mal, non ?

Fleur annuelle

Amarante tricolore (Amaranthus tricolor), parc Montsouris, Paris 14e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Pour peu qu’on l’installe parmi un tapis de bégonias semperflorens rouge vif, l’effet est détonnant. L’été sera chaud !

Décorations florales estivale dans Paris

Plate-bande de bégonias semperflorens et amarantes tricolores, parc de Montsouris (Paris 14e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Mais avec beaucoup de vert tout autour, cela devient plus intéressant.

Décorations florales estivales dans Paris

Amarante tricolore, Jardin des Plantes de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Cela fait quand même un peu carnaval, danseuse de revue toute emplumée, cocotte de la Belle époque froufroutante à souhait…
Très exotique aussi, parfaite pour ceux qui se désespèrent de ne pas pouvoir cultiver de coléus car leur terrasse ou balcon est trop ensoleillée.
Cette amarante kaleïdoscope porte aussi le nom d’épinard chinois. Je suis curieux de voir une poêlée de bractées fondues…

Fleur annuelle

Amarante tricolore (Amaranthus tricolor), parc Montsouris, Paris 14e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Les jeunes plants sont rarement proposés dans les points de vente de jardinage au printemps. Il faut se procurer des semences et les semer sous abri, au chaud au début du printemps. Pour obtenir une belle plante volumineuse et colorée, il faut ensuite installer les jeunes amarantes au printemps (en avril ou en mai seulement si le temps est frais) dans une terre riche qui reste fraîche tout l’été. Arrosages réguliers et paillis sont nécessaires. Et du soleil bien sûr, comme pour toutes les autres amarantes ornementales. Avec un peu de chance, vous aurez des semis spontanés l’année suivante si vous laissez les plantes monter à graines et se ressemer en fin d’été.

Commentaires (2)

  1. Plantine

    ouh là, bobo zyeux ! c’est pas pour moi ça.

  2. BKL

    c’est franchement splendide
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Enregistrer4
Partagez