Archives de mots clés: Yves Révillon

Inauguration de la promenade des Quatre-Forêts à Garches, Vaucresson et Marnes-la-Coquette

Logo du Conseil général des Hauts-de-Seine

Le jeudi 3 octobre à 10h30, Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Yves Révillon, Vice-Président du Conseil général en charge du Patrimoine non scolaire et des Promenades bleues et vertes, inaugurent la promenade des Quatre Forêts à Garches, Vaucresson et Marnes-la-Coquette.

La promenade des Quatre-Forêts s’étend sur 28 km de Châtenay-Malabry au sud à Rueil-Malmaison au nord-ouest. Cet itinéraire surprenant traverse de grands espaces forestiers, évite les villes au gré des ambiances boisées et des vallons.

Elle traverse le parc Henri-Sellier, les bois de la Garenne et de la Solitude au Plessis-Robinson, jouxte le jardin de l’Étang Colbert et reprend son tracé dans les parcs avec le parc de la Vallée-aux-Loups Chateaubriand à Châtenay-Malabry, puis emprunte la forêt de Meudon, arrive au parc de Saint-Cloud et arrive à la liaison verte de Marnes-la-Coquette, Vaucresson, Garches pour entrer dans la forêt de la Malmaison et rejoindre la Seine en passant par les Gallicourts et la plaine des Closeaux.

Sa valeur écologique et paysagère l’inscrit dans le Schéma départemental des espaces naturels sensibles. Son rôle de promenade départementale a été défini par le Schéma départemental des parcours buissonniers. Elle est balisée sur de nombreux kilomètres grâce à son inscription au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée.

Lancement de l’année Le Nôtre au Domaine de Sceaux (Hauts-de-Seine)

Parc de Sceaux, Hauts-de-Seine

Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Yves Révillon, Vice-président du Conseil général en charge du Patrimoine non scolaire et des Promenades bleues et vertes, ont lancé « L’Année Le Nôtre » au Domaine de Sceaux hier lundi 8 avril.
Au programme :
Visite du chantier de réintroduction des parterres de broderies et de gazon des jardins du Domaine de Sceaux, à l’origine conçus par André Le Nôtre.
Cette visite était commentée par Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments historiques et maître d’œuvre du projet.
Le Conseil général des Hauts-de-Seine s’est fixé pour objectif de valoriser l’histoire des lieux en soulignant cette perspective paysagère majeure et en jouant sur la hiérarchie des parterres, fidèle en cela aux jardins réguliers des XVIIe et XVIIIe siècles.
Vernissage de l’exposition en plein air « Le Nôtre à Sceaux »
Seize panneaux disséminés dans le parc présentent l’art d’André Le Nôtre au Domaine de Sceaux (l’eau, les jeux optiques, les perspectives…).
Présentation des animations au Parc de Sceaux
Le Conseil général rend hommage au plus célèbre des jardiniers à travers de nombreuses animations : conférences, spectacles musicaux, visites guidées, journées d’études destinées aux professionnels…
Le chantier de restauration des parterres de broderies et de gazon en quelques chiffres :
  • 4 hectares réaménagés
  • 8 mois de travaux
  • 250 nouveaux ifs de 1,50 m taillés en topiaire
  • 70 000 buis, soit 6 km de linéaire végétal
  • 9 600 m² d’engazonnement

Visite du chantier de restauration des parterres de broderies et de gazon du Domaine de Sceaux (92)

Photomontage du projet de réintroduction des parterres de broderie et de gazon de la Grande perspective ©Pierre-André Lablaude, architecte en chef des monuments historiques

Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Yves Révillon, Vice-président du Conseil général en charge du Patrimoine non scolaire et de la Promenade bleue et des Promenades vertes, ont effectué une visite du chantier de réintroduction des parterres de broderies et de gazon du Domaine de Sceaux, à l’origine conçus par André Le Nôtre.

Cette visite était commentée par Pierre-André Lablaude, Architecte en chef des Monuments historiques et Maître d’œuvre du projet.
Le Conseil général des Hauts-de- Seine s’est fixé pour objectif de valoriser l’histoire des lieux en soulignant cette perspective paysagère majeure et en jouant sur la hiérarchie des parterres, fidèle en cela aux jardins réguliers des XVIIème et XVIIIème siècles.

En 2013, le Conseil général des Hauts-de-Seine célébrera le 400ème anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700) avec la restauration des parterres de broderies et de gazon, des conférences, des visites guidées, des spectacles, des expositions.

Le chantier de restauration du parterre de borderies et de gazon en quelques chiffres:

  • 4 hectares réaménagés,
  • 8 mois de travaux,
  • 176 nouveaux ifs de 1,50 m taillés en topiaire,
  • 125 000 buis, soit 6 km de linéaire végétal,
  • 9 600 m2 d’engazonnement.

(suite…)

Extension et labellisation du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne (92)

Parc des Chanteraines, photo CG 92 / Willy Labre

Mercredi 11 juillet 2012, Patrick Devedjian, député et président du Conseil général des Hauts-de-Seine et Yves Révillon, vice-président en charge du patrimoine non scolaire et promenades bleues et vertes ont présenté la labellisation écologique ÉCOCERT et l’extension du parc des Chanteraines.

Le Conseil général s’est engagé dans une démarche d’éco-certification pour 14 de ses parcs, dont le parc des Chanteraines. Ces parcs départementaux sont labellisés Eve® par le comité de labellisation « Espaces Verts Écologiques ». Cette labellisation récompense une démarche environnementale mise en place progressivement dans les parcs départementaux des Hauts-de- Seine depuis une dizaine d’années.

Cette gestion différenciée a été rigoureusement évaluée cette année par l’organisme international de contrôle et de certification ÉCOCERT.

Secteur La Garenne du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne, photo CG92

Le Conseil général ouvre le secteur La Garenne du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne. Situé à proximité des Hautes-Bornes, non loin de la ferme et du cirque, le secteur La Garenne occupe principalement le bassin sec de rétention du lotissement d’activités de Villeneuve-la-Garenne. D’une superficie de 2,4 hectares, cette extension équipée d’un ponton de bois et d’une passerelle est agrémentée d’arbres, d’arbustes et de prairies. Le parc propose désormais 78 hectares d’espace de nature, de détente et de loisirs.
(suite…)