Archives de mots clés: valériane des jardins

Bordure de valériane des jardins

Bordure de valériane des jardins (Centranthus ruber) dans le jardin du port de l'Arsenal, Paris 12e (75)

Installés au pied d’un muret et le long d’une grande allée dans le jardin du port de l’Arsenal (Paris 12e), les pieds de valérianes rouges (ou lilas d’Espagne) composent une belle bordure haute en couleurs et pas trop rigide.

Bordure de valériane des jardins (Centranthus ruber) dans le jardin du port de l'Arsenal, Paris 12e (75)

Résistante à la sécheresse et capable de pousser avec peu de terre, la valériane des jardins (Centranthus ruber) est bienvenue dans les jardins secs ou un peu sauvages. Quand elle se plaît, elle se ressème facilement et peut même se montrer envahissante. Mais elle est facile à contrôler. Elle peut même pousser sur un mur comme les giroflées ravenelles ou les vergerettes.

(suite…)

Valériane, jolie fleur de caniveau

Semis spontané de valériane des jardins (Centranthus ruber) dans un caniveau du cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Encore des petits semis spontanés charmants et fleuris avec cette fois-ci des pieds de valérianes des jardins (Centranthus ruber) installés à la jonction d’un trottoir et d’une allée pavée dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e).

Si toutes les mauvaises herbes étaient aussi mignonnes… Mais bon, jolies ou pas, quand elles ne sont pas là où elles devraient être, le jardinier râle… On va juste espérer qu’il soit un peu débordé pour oublier ces valérianes.

Un joli coin de friche urbaine fleurie dans le 17e arrondissement de Paris

Valériane des jardins (Centranthus ruber) au-dessus des voies de chemin de fer de la Gare St Lazare, Paris 17e (75)

C’est dans des endroits comme celui-ci que l’on apprécie la valériane des jardins (Centranthus ruber) qui forme de beaux tapis fleuris sans soins. À découvrir depuis la rue des Dames (Paris 17e) ou en passant en train en contrebas…

Valériane des jardins (Centranthus ruber) au-dessus des voies de chemin de fer de la Gare St Lazare, Paris 17e (75)

Valériane des jardins (Centranthus ruber) au-dessus des voies de chemin de fer de la Gare St Lazare, Paris 17e (75)

Un bel exemple de pied d’arbre bien fleuri

Valériane des jardins à fleurs blanches (Centranthus ruber 'Albus') au pied d'un platane en bord de Seine, Paris 16e (75)

Avec un tel tapis de fleurs, plus de crottes de chien, de mauvaises herbes et peut-être moins de déchets de toutes sortes. Ce petit massif de valérianes des jardins à fleurs blanches est du plus bel effet au pied de ce platane installé en bord de Seine dans le 16ème arrondissement de Paris.

Valériane des jardins à fleurs blanches (Centranthus ruber 'Albus') au pied d'un platane en bord de Seine, Paris 16e (75)

Valériane des jardins à fleurs blanches (Centranthus ruber 'Albus') au pied d'un platane en bord de Seine, Paris 16e (75)

Le blanc, c’est élégant. Cela va avec tout…
Et ces bouquets de fleurs font le régal des abeilles et autres insectes pollinisateurs.
Fleurs faciles, sans soucis !

Valérianes en bord de Seine

Valériane des jardins (Centranthus ruber) sur la berge de l'Ύle aux Cygnes, en bord de Seine, Paris 15e (75)

Belle découverte fleurie sur les rives de la Seine le long de l’Île aux Cygnes (Paris 15e). Les valérianes des jardins (Centranthus ruber) se sont installées et agrippées au-dessus du fleuve dans lequel elles se reflètent. Semis spontané ou volontaire ? Qu’importe, le résultat est réussi !

Valériane des jardins (Centranthus ruber) sur la berge de l'Ύle aux Cygnes, en bord de Seine, Paris 15e (75)

(suite…)

Les mauvaises herbes ont parfois beaucoup de charme

Difficile d’échapper aux corvées de désherbage incessantes en mai et en juin, surtout avec toute cette pluie tombée depuis quelques semaines.
Mais parfois la nature fait bien les choses et réserve d’agréables surprises au jardinier négligeant, trop débordé, un peu fainéant… Et voici le jardin vite envahi par les herbes folles, dites mauvaises. Mais…
Et oui, cette belle graminée qui s’est invitée dans le jardin partagé Un petit bol d’air, situé tout près de chez moi et du canal de l’Ourcq, a eu la bonne idée de pousser à côté d’une valériane des jardins (Centranthus ruber). Duo charmant qu’il aurait été dommage de rater sous prétexte que les mauvaises herbes n’ont pas leur place dans un jardin. Et bien si, la preuve !