Archives de mots clés: Somme

8è édition d’Art, villes & paysage à Amiens du 17 juin au 15 octobre 2017

Affiche de la 8ème édition d’Art, villes & paysage du 17 juin au 15 octobre 2017 à Amiens (Somme)Dans les Hortillonnages d’Amiens (Somme), la huitième édition du festival Art, villes & paysage se déroule du 17 juin au 15 octobre 2017. Elle propose au public, une balade artistique de 2h30, à travers les îles et les étangs de ces anciens marais.

Sphère Nourricière, festival Art, Villes et Paysage, photo Yann Monel

Cette édition accueille 12 nouvelles œuvres et 33 reconduites réalisées par des paysagistes, architectes ou plasticiens, seuls ou en équipe, avec le soutien technique des équipes de la Maison de la Culture d’Amiens (Pôle européen de création et de production), d’un chantier d’insertion et de maraîchers, soit 45 œuvres à découvrir en barque autour de l’étang de Clermont (Camon) et à pied sur l’Ile aux Fagots (Amiens).

Public visitant en barque, festival Art, Villes et Paysage, photo Yann MonelDepuis 2010, le festival Art, Villes et Paysage créé par Gilbert Fillinger et la Maison de la Culture d’Amiens, invite des jeunes paysagistes et plasticiens français et internationaux à créer in situ, à porter un nouveau regard sur le paysage et à envisager de nouvelles relations entre les hommes et leur environnement.

Interférences, festival Art, Villes et Paysage, photo Yann MonelEn 2017, le festival s’ouvre à d’autres horizons avec la création d’une structure de production spécialisée sur la création en jardins. Il s’étend dans la ville d’Amiens, sur les jardins et villes des Hauts-de-France et noue un partenariat avec Jardins en scène. À l’international et dès ce printemps, les premiers jardins verront le jour à Téhéran réalisés par des équipes invitées sur les précédentes éditions d’ Art, villes & paysage. En 2018, plusieurs jardins d’artistes et paysagistes internationaux fleuriront sur le territoire picard dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, en partenariat avec le Commonwealth.

(suite…)

Entropic growth (Sophie Mason et Simon Brown)

Entropic Growth, Sophie Masson et Simon Brown paysagistes, Festival Art Villes & Paysage, Étang de Clermont, les Hortillonnages, Amiens (80)
Le jardin de choux d’un bleu métallique éclatant réalisé par Sophie Mason et Simon Brown pour le festival « Art, Villes & Paysage » dans les Hortillonnages d’Amiens ne laisse pas les visiteurs indifférents quand ils accèdent en barque sur cette petite ile située dans l’Étang de Clermont. Une escapade artistique et organique au sein d’un site exceptionnel.

Entropic Growth, Sophie Masson et Simon Brown paysagistes, Festival Art Villes & Paysage, Étang de Clermont, les Hortillonnages, Amiens (80)
Les deux paysagistes concepteurs ont dessiné avec les choux les traces laissées par d’anciennes cabanes à la surface de l’îlot et ont utilisé des matériaux récupérés sur place (branches de saules, de noisetiers et pierres) pour explorer différentes formes de paysage.

(suite…)

Souche (Yuhsin U Chang)

Souche, Yuhsin U Chang, Festival Art Villes & Paysage, Île aux Fagots, Amiens (80)
Vendredi dernier, je suis allé visité le festival « Art, villes & paysage » organisé par la Maison de la Culture d’Amiens (Somme) dans le site exceptionnel des Hortillonnages. Sous le soleil revenu, j’ai pu découvrir les quelques 26 jardins et les 13 installations artistiques disséminés sur terre et sur l’eau. Une visite à pied et en barque, avec le plaisir de la découverte au hasard d’un bosquet ou en contournant une île. Sur l’Ile aux fagots, la promenade vous conduit à la création de la plasticienne Yuhsin U Chang.

Souche, Yuhsin U Chang, Festival Art Villes & Paysage, Île aux Fagots, Amiens (80)
Les bras blanc gris de la sculpture semble happer l’air. Elle se compose de branches entremêlées en résine. Une union hybride qui lie le vivant à l’inanimé, le végétal à l’animal, dans une installation haute de cinq mètres, structurée par d’invisibles tiges métalliques.
(suite…)

Tourisme « plantes et jardins » hors Paris pour le week-end du 15 août

Entre les nombreux fleuristes et pépiniéristes fermés et les jardineries aux approvisionnements en végétaux plutôt minimalistes, le mois d’août n’incite guère au jardinage à Paris, hormis pour vaquer aux travaux d’entretien incontournables. Mais si vous cherchez des plantes ou si vous souhaitez  vous perdre parmi les fleurs, voici quelques idées en dehors de la capitale, pas trop éloignées et qui peuvent se faire avec un aller et retour dans la journée.

Affiche Flowertime 2015, Bruxelles, Belgique
Pour commencer, un petit tour en Belgique à Bruxelles (en train, c’est hyper rapide !) pour la manifestation Flowertime 2015. Du 13 au 16 août 2015, de 10h à 22h, découvrez l’Hôtel de Ville de Bruxelles en fleurs.
Le bâtiment se transforme en une promenade idyllique. Le hall d’entrée, les couloirs, les bureaux, salles de réunions et de réceptions sont ornés de dizaines d’arrangements floraux, inédits et surprenants. Ces magnifiques tableaux colorés et parfumés sont créés par des architectes paysagistes et des artistes fleuristes de renommée internationale. Ils proposent aux visiteurs d’admirer les nouveautés, les tendances et les fleurs du moment. Sur la Grand-Place de Bruxelles, devant l’Hôtel de Ville, vous traversez un jardin d’inspiration italienne.

Affiche Fleurs d'été, Pépinière Jardin Antoine Breuvart, Ramecourt (62), août 2015
Toujours dans le Nord, mais cette fois-ci en France dans le Pas-de-Calais, il ne faut surtout pas manquer l’exposition vente Fleurs d’été avec les portes ouvertes de la pépinière jardin Antoine Breuvart à Ramecourt (62). Les 14, 15 et 16 août 2015 de 10h à 19h.

Tout à côté, ce seront aussi les portes ouvertes chez Sandrine et Thierry Delabroye à Hantay (62). Les 15 et 16 août de 14h à 18h. Consultez l’impressionnant catalogue de plantes vivaces avant votre visite.
À noter que les ouvertures suivantes de la pépinière auront lieu les samedis 5 et 12 septembre de 14h à 18h ainsi que les 19 et 20 septembre 2015. (suite…)

27ème Journées Doullennaises des Jardins d’Agrément les 24 et 25 mai 2014

Affiche des Journées doullennaises des Jardins d'Agrément, citadelle de Doullens (Somme)
À moins de deux heures de Paris et à une heure de Lille, Doullens (Somme), « Ville Fleurie », située non loin de la Baie de Somme, accueille en sa Citadelle, l’une des dix premières fêtes des plantes françaises. La Fête des plantes de la Citadelle de Doullens des 24 et 25 mai 2014 aura pour thème « Les plantes, compagnes des hommes et de leur Histoire ». Une belle excursion au vert et dans les fleurs pour ce prochain week-end !

Alors que la France commémorera en 2014 le centenaire de la Première Guerre mondiale à laquelle, dans la mémoire collective, le coquelicot est associé, la Fête des plantes de la Citadelle de Doullens (Somme) des 24 et 25 mai aura pour thème « Les plantes, compagnes des hommes et de leur Histoire ». En point d’orgue de l’exposition-vente de végétaux en présence d’une soixantaine de pépiniéristes, une exposition permettra de mieux connaître les végétaux ayant jalonné la grande et la petite histoire des hommes.

L’histoire des plantes est intimement liée à l’histoire des hommes depuis les origines de l’espèce humaine et le demeurera jusqu’à la disparition de l’homme de la surface de la Terre. Décoratives comme la rose et le lilas, nourricières comme la pomme de terre et le sarrasin, médicinales comme le calendula et le saule, symboliques comme le coquelicot et le chêne, magiques comme l’armoise et le pavot… les plantes incarnent pour chacun de nous, des propriétés, des symboles, des émotions, des souvenirs… Chacun tisse avec une fleur ou un arbre une histoire intime. L’exposition montrera combien les plantes sont inhérentes à la culture et à l’histoire de l’humanité. Textes, illustrations ainsi qu’un mini-jardin de pots, conteront l’épopée des plantes originaires de contrées lointaines ; végétaux rapportés par des botanistes voyageurs, explorateurs et militaires, comme Victor Jacquemont (1801-1832), Joseph de Jussieu (1704-1779), Armand David (1826-1900), Jean-Marie Delavay (1834-1895). Cette exposition témoignera de l’histoire de l’Homme à travers son rapport au monde végétal.

Parmi les exposants, des jardiniers-pépiniéristes et des pépiniéristes-voyageurs comme Michel Lumen (vivaces d’origine himalayenne) ou Didier Fogeras (bambous, graminées d’Extrême-Orient) feront part au public de leur connaissance des plantes et de leurs origines. (suite…)

Pour une glycine, il faut un gros pot

Glycine en arbre cultivée dans un gros pot dans le centre ville d'Amiens (Somme)

La municipalité d’Amiens (Somme) a installé des énormes potées dans le centre ville, certaines étant plantées de belles glycines en arbre avec au pied un tapis de plantes vivaces. Tout un jardin en un seul pot, mais il faut dire qu’il est de taille !

Glycine en arbre cultivée dans un gros pot dans le centre ville d'Amiens (Somme)

Des potées à revoir au printemps prochain quand les grappes de fleurs pendront aux branches des glycines. Cela devrait être ravissant.
Vu les pousses démesurées qui partent en tous sens, les pieds de glycine sont très bien dans leurs pots et ne semblent pas souffrir. C’est donc une bonne idée à reproduire, bien sûr pas sur un balcon qui ne supporterait pas le poids de tels contenants. Mais dans une cour ou une grande allée… À chacun d’y inventer son jardinet.