avr 072011
 

Ces grandes marguerites aux teintes les plus inouïes forment d’énormes potées, vendues traditionnellement au début du printemps, au moment de la fête des Râmeaux.

Potée de cinéraire des fleuristes

Cinéraire des fleuristes (Pericallis hybrida), photo Alain Delavie

Cette plante fleurie est cultivée le plus souvent en pot, comme une annuelle, alors qu’il s’agit d’une plante vivace, mais non rustique. Originaire des Îles Canaries, cette espèce travaillée par les horticulteurs ne résiste pas aux températures négatives, mais elle ne supporte pas davantage les températures trop élevées de nos intérieurs. Dans une pièce, la température ne devrait pas monter au-dessus de 16° C.
Tant qu’il fait doux dehors, il est préférable de l’installer dehors, à mi-ombre, plutôt que de la garder dans la maison, souvent pas assez ensoleillée. Il est bien sûr possible de la cultiver en bordure ou dans un massif, mais il faut juste aimer les ambiances hautes en couleurs… Continue reading »