Moisson de selfruits sur la toile !

À vos pommes citoyens ! C’est le mot d’ordre des pomiculteurs français pour faire un pied de nez à l’embargo russe.