Archives de mots clés: seigle

Mercredi 20 juillet, Paris fait sa première moisson !

Champs de blé, photo Svetamart / Fotolia
En octobre dernier, un mélange de cinq céréales a été semé pour la première fois sur une surface de 7000m2 située allée royale, au Bois de Vincennes (Paris 12e). La première moisson de cette culture céréalière se déroulera le mercredi 20 juillet.

Située dans le bois de Vincennes, la Ferme de la Ville de Paris est une exploitation biologique de 5 hectares. En semaine, ateliers de sensibilisation, accompagnement de projets, formations, conférences débats, expositions, s’adressent à tous. Le week-end, les visiteurs peuvent assister aux travaux de la Ferme.

À l’occasion du renouvellement de leur plan d’actions ISO 14001, les agents de la Ferme de Paris ont  étendu leur exploitation  en utilisant pour la première fois l’espace libre se situant autour du rond-point de l’Allée Royale pour y installer une culture céréalière. Un mélange de cinq céréales – seigle, avoine, triticale, pois d’hivers et épeautre – a été semé au mois d’octobre sur une surface de 7000 m2. La première moisson de cette culture céréalière se tiendra mercredi, de 14h30 à 16h30, et sera ouverte au public.

« Nous avons constaté une grande demande de la part des Parisiens d’être en contact avec le monde agricole. Plus largement, toutes les initiatives qui touchent à la pédagogie de l’alimentation remportent un grand écho. Je suis donc fière de la tenue de cette première moisson parisienne, une opération qui sera d’ailleurs reconduite dans les prochaines années », souligne  Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris, en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité.

« Cette culture céréalière servira notamment à alimenter les chevaux de trait du Bois de Vincennes, mais aussi les animaux de la ferme et les oiseaux sauvages pendant l’hiver, en période de gel intense. C’est un bel exemple de circuit court, qui démontre la pertinence de l’agriculture urbaine comme maillon d’un écosystème durable », se réjouit Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12e arrondissement.

Enregistrer

Après les légumes, laissez faire les engrais verts !

Boites de semences de mélilot et de phacélie, engrais verts, Caillard

Caillard présente une nouvelle gamme Éco Jardin qui propose aux jardiniers amateurs des solutions pour pratiquer un jardinage 100% éco-responsable. Les engrais verts régénèrent et restructurent naturellement un sol entre deux cultures au potager.

Caillard propose une palette de 11 plantes bénéfiques pour les sols potagers, appelées engrais verts. Elles se sèment pour la plupart jusqu’en octobre avant les premières gelées. Les espèces comme la moutarde blanche, le sarrasin ou le seigle limitent la pousse des mauvaises herbes. Elles sont aussi utilisées entre deux cultures potagères afin de restructurer le sol et le régénérer. Leur croissance rapide permet de former un paillage vivant qui devient un véritable rempart contre le froid, la sécheresse et la pluie. Une prouesse réalisée sans le moindre effort. Ici, seuls les bienfaits naturels des engrais verts agissent ! Au final, le sol est aéré et fertilisé sans utilisation de produits chimiques. Une technique utilisée par les jardiniers depuis longtemps.

À chaque plante, son action
La moutarde blanche enrichit le sol de matières organiques idéales pour les potagers de tomates, carottes, betteraves, et tous légumes craignant les nématodes. En revanche, le sarrasin, engrais vert universel (favorable avant toute culture potagère), étouffe les mauvaises herbes, attire et abrite les insectes pollinisateurs. Quant au mélilot jaune, il protège le sol tout l’hiver et est idéalement utilisé en sol calcaire.

Au dos de chaque paquet de semences, des conseils sont donnés pour choisir la bonne variété en fonction de son sol et un mode d’emploi adapté à chaque variété est détaillé. Avec ces 19 références d’engrais verts (déclinés selon les espèces pour des surfaces de 3 à 600 m2), Caillard se positionne avec sa gamme Éco Jardin comme la marque des jardiniers éco-responsables et s’engage à proposer des solutions naturelles pour cultiver le potager dans le respect de l’environnement.

On trouve d’ailleurs dans cette gamme des mélanges de fleurs pour prendre soin du potager (utilisant les principes de lutte biologique) et des godets biodégradables. (suite…)

Les blés du Jardin des Plantes de Paris

En 2010, une partie des plates-bandes du Jardin des Plantes de Paris est réservée à la présentation de différentes variétés de blés et autres céréales.

La diversité des céréales exposée au Jardin des Plantes de Paris

Plate-bande de blés dans le Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

70 variétés anciennes et modernes de blé ont été semées en octobre 2009. Du blé poulard et de l’épeautre à l’Apache en passant par le Rouge de Bordeaux ou le Bon Fermier, vous pouvez les admirer en ce moment et observer leurs différences de taille, de couleur ou de formes d’épis.

Totalement ignare en matière d’identification et de reconnaissance des céréales, j’ai découvert « en paille et en épis » une foule de variétés plus belles les unes que les autres. En voici quelques unes, je vous laisse découvrir les autres dans le Jardin des Plantes, ouvert tous les jours. Et profitez-en pour découvrir la collection de pélargoniums, les serres, les arbres remarquables…

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Coquelicots et céréales au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Blé Poulard d'Auvergne (Triticum turgidum subsp. turgidum) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Grande épeautre de Souabe (Triticum aestivale subsp. pelta) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Seigle (Secale cerale) au Jardin des Plantes de Paris 5e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Une présentation qui fait le bonheur des oiseaux, nombreux dans le Jardin des Plantes. Au fur et à mesure que les grains de céréales arrivent à maturité, celles qui tombent au sol font le régal des pigeons et des ramiers, celles qui restent encore sur les épis font le festin des moineaux, qui se chamaillent allègrement.

Les oiseaux du Jardin des Plantes de Paris se régalent avec les grains de blés et autres céréales

Nombreux moineaux dans les blés du Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

Collection de blés et autres céréales au Jardin des Plantes de Paris

Moineaux dans les blés et autres céréales du Jardin des Plantes de Paris, juin 2010, photo Alain Delavie

C’est le moment de découvrir cette exposition de blés. N’attendez plus trop car le temps de la moisson approche vite…