Archives de mots clés: Saint-Germain en Laye

Exposition « Jardin de mémoires, L’art du partage » au Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Exposition "Jardin de mémoires, L’art du partage" au Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
À l’initiative de l’association Arts Convergences qui organise différentes actions pour les personnes souffrant de maladies psychiques, Éric Le Maire, Charles-Édouard de Surville, Carole Baudon et Vanessa de Ternay avec des collectifs d’artistes de Versailles, Trappes, Rambouillet et Saint-Germain-en-Laye proposent une promenade sensorielle dans le Domaine national.

Des créations in situ, des œuvres éveillant les sens (bruissement du vent, battement d’ailes, timbre d’une voix) dialoguent avec les alignements et les perspectives données par les jardins et font de cet espace paysagé remarquable un creuset de mémoires, un dialogue expérimental entre le vu et le vécu, entre le réel et l’imaginaire, entre l’héritage collectif et l’expérience individuelle.

Après « Les nouvelles folies françaises » pendant l’année Le Nôtre en 2013, après le festival des douze vents de l’artiste japonais, Toshiaki Tsukui en 2016, le Domaine national s’ouvre à nouveau à la création contemporaine. Cette démarche portée par les équipes en charge des expositions, des jardins et des publics traduit l’engagement de l’établissement en faveur de l’accès des personnes malades ou en situation de handicap à la création artistique et au patrimoine.

Un jardin de mémoires au service d’une certaine idée de l’accès à la culture fondée sur le partage, dont les prochaines Journées européennes du patrimoine (15 et 16 septembre 2018) se feront l’écho.

Cette exposition placée sous le patronage de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, a reçu le soutien de la DRAC Ile-de-France et de l’ARS Ile-de- France dans le cadre du programme Culture & Santé et celui de l’Académie des Beaux-Arts.

Informations pratiques
Le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye est ouvert tous les jours de 8h à 20h30 en juillet et en août et de 8h à 19h30 en septembre.
Musée d’Archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
Château, place Charles de Gaulle, 78100 Saint-Germain-en-Laye.
Tél. : 01 39 10 13 00.

RER : ligne A, station Saint-Germain-en-Laye située devant le château (20 mn depuis Charles-de-Gaulle-Étoile).
Autobus : ligne 258 depuis La Défense.
En voiture par l’autoroute de l’Ouest A13, la RN 190, la RN 13, la N 186.

Rendez-vous aux Jardins dans le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye (78)Participant à la manifestation des Rendez-vous aux Jardins, le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye propose une programmation mettant en lumière la riche histoire de ses jardins.

Au programme …
Des visites guidées
« Un château et un jardin remarquables »
Samedi 3 à 11 heures et 14 heures, dimanche 4 à 11 heures
Durée du parcours 1h30 public adulte (à partir de 13 ans)
Visite bucolique conduite par un conférencier de la RMN-GP offrant un éclairage différent sur l’histoire et l’architecture du château et du jardin

« À la découverte des plantations et des espèces »
Samedi 3 et dimanche 4 à 14h30 et 16h
Durée 1h30, public adulte (à partir de 13 ans)
Visite guidée et conseils de culture par les jardiniers du Domaine national de Saint-Germain-en-Laye.

« Partageons nos savoirs »
Samedi 3 et dimanche 4 à 15h30. Public adulte (à partir de 13 ans)
À travers un parcours olfactif dans les allées du Domaine national, vous découvrirez les plantes cultivées dans le jardin. Pour vous souvenir de cette balade parfumée, vous créerez un produit parfumé aux odeurs du printemps.
(suite…)

Fabuleuses légumineuses, conférences et échanges à Saint-Germain-en-Laye (78)

Affiche des conférences et échanges, Fabuleuses légumineuses, SNHF, Saint-Germain-en-Laye (78)La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) et ses partenaires vous donnent rendez-vous pour la première journée en 2017 de conférences et d’échanges sur les légumineuses à Saint-Germain-en-Laye (78), le 26 janvier 2017.

Désormais classées dans la famille des Fabacées, les légumineuses constituent une famille cosmopolite et possèdent de très nombreuses propriétés. Elles s’adaptent à des objectifs à la fois agronomiques, écologiques et environnementaux. On retrouve ainsi la famille des Fabacées, non seulement dans tous les jardins potagers, mais aussi dans nombre de jardins d’agrément avec des espèces ornementales du plus grand intérêt. Leur diversité est infinie !
(suite…)

Prolongation de l’exposition « Un jardin de Louis Philippe »

Exposition Un jardin de Louis-Philippe, Domaine national de Saint-Germain-en-Laye (78)L’exposition qui vous fait découvrir l’histoire du paysage urbain aux abords du château de Saint-Germain-en-Laye ainsi que de ses jardins est prolongée. Elle devait se terminer le 31 juillet, mais elle durera jusqu’au 14 août 2016.

Informations pratiques
Jusqu’au 14 août 2016, entrée libre.
Château, Place Charles de Gaulle, 78100 Saint-Germain-en-Laye.
Tél. : 01 39 10 13 00.
Accès : RER ligne A, station Saint-Germain-en-Laye; autobus RATP 258; autoroute de l’Ouest A 13, RN 190, RN 13, N 186.
L’ensemble des activités de l’établissement sont à retrouver sur : Musée d’Archéologie nationale – Domaine de Saint-Germain-en-Laye
Facebook page Musée archéologie nationale
Twitter : @Archeonationale

Exposition « Un jardin de Louis Philippe, une palette de couleurs au service du roi »

Exposition Un jardin de Louis-Philippe, Domaine national de Saint-Germain-en-Laye (78)Rendez-vous jusqu’au dimanche 31 juillet 2016 pour découvrir l’histoire du paysage urbain aux abords du château de Saint-Germain-en-Laye ainsi que de ses jardins.

À l’initiative du banquier d’affaires Émile Pereire et après avis du Conseil des Ponts et Chaussées, l’ingénieur Eugène Flachat se voit confier en 1844 la réalisation du chemin de fer atmosphérique qui vient prolonger la ligne de chemin de fer reliant Paris à Saint-Germain-en-Laye. Celle-ci entraîne la création d’ouvrages d’art, le percement de tranchées en forêt et la création d’un débarcadère qui vont durablement marquer le paysage urbain et les abords du château, devenu Musée des Antiquités nationales en 1862.

C’est l’occasion pour Louis-Philippe Ier, roi des Français, de créer un jardin anglais dans le prolongement du parterre à la française et des quinconces eux- mêmes bientôt réagencés. Il en confie la réalisation à l’ingénieur Alexandre Prosper Loaisel de Tréogate qui, pour ce faire, va produire de nombreux plans conservés pour la plupart aux Archives nationales et aux Archives départementales des Yvelines.

Plan d'Alexandre Prosper Loaisel de Treogate, exposition Un jardin de Louis-Philippe, Domaine national de Saint-Germain-en-Laye (78)
(suite…)

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye : des jardins grandioses, riches en histoire

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye (78)
Le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, labellisé « Jardin remarquable », offre à moins d’une demi-heure de Paris 70 hectares d’espaces préservés ainsi qu’un point de vue exceptionnel sur l’Île-de-France.

L’histoire des jardins
La construction de la résidence royale au 12e siècle à Saint-Germain-en-Laye nécessita d’aménager différents jardins, afin de fournir la table et d’assurer les promenades de la cour.
C’est cependant au 16e siècle que débuta la grande époque moderne des jardins, en particulier grâce à l’influence de la renaissance italienne et à l’intérêt de François 1er pour les artistes italiens et étrangers.
Ils furent magnifiés pour Henri IV qui fit réaliser par Claude Mollet des jardins en terrasses, ornés de grottes, de jeux d’eau et d’automates hydrauliques. Les jardins du château étaient alors considérés comme les plus beaux jardins d’Europe.
Le relais fut ensuite pris par André Le Nôtre, qui réalisa en face du château un Grand Parterre orné de broderies et entouré de rinceaux de buis, de charmilles et d’une double rangée d’ormes. Il créa aussi une terrasse longue de deux kilomètres, adossée au jardin et à la forêt telle un immense balcon surplombant la Seine et Paris.
Au 19e siècle, la création d’une gare dégrada les parterres de Le Nôtre. En dédommagement, Louis-Philippe fit don au domaine de 3 hectares pris sur la forêt royale. Loaisel de Tréogate, ingénieur des domaines de la couronne, réalisa alors dans cet espace un jardin anglais qui présentait des arbres remarquables. Contrairement aux jardins précédents de style régulier, il s’agissait ici d’un simple aménagement paysager. De 1872 à 1874 le jardin fut aménagé en promenade publique avec la mise en place de statues, massifs fleuris, mobiliers et éclairages.
Cette richesse des styles présente, dans des espaces très identifiés spatialement, tout un résumé de l’histoire des jardins.

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye (78)Le domaine aujourd’hui
Le Musée d’Archéologie nationale, le Château et le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye font partie du même établissement.
Le Domaine est ouvert toute l’année au public, d’environ 8 heures du matin au coucher du soleil. Il est labellisé « Jardin remarquable ». Ce label national a été mis en place en 2004 par le Ministère de la Culture et de la Communication pour indiquer au grand public les jardins dont le dessin, les plantes et l’entretien sont d’un niveau remarquable.
Enfin, de nombreuses manifestations s’y déroulent, permettant ainsi de sensibiliser toujours plus de monde à cet héritage patrimonial et culturel. Par exemple, chaque année au mois de juin, est organisé l’événement « Rendez-vous aux jardins » : à cette occasion, on peut notamment participer à des visites guidées du jardin sous la conduite des jardiniers du Domaine.
Il est également possible d’occuper les espaces du Domaine national pour des manifestations publiques ou associatives (en concertation avec la direction de l’établissement).

Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Saint-Germain-en-Laye (78)Renseignements pratiques
Château, place Charles de Gaulle, 78 100 Saint-Germain-en-Laye.
Tél. : 01 39 10 13 00.
Accès : RER ligne A, station Saint-Germain-en-Laye.
Autobus RATP ligne 258.
Autoroute de l’Ouest A 13, RN 190, RN 13, N 186.
Pour connaître la programmation des activités de l’établissement, connectez-vous sur : www.musee-archeologienationale.fr