Archives de mots clés: rue du Ranelagh

Les pyracanthas bruissent, bourdonnent et vrombissent

Haie de pyracanthas le long de la rue du Ranelagh, Paris 16e (75)

La floraison des pyracanthas est souvent très généreuse et abondante, pour le plus grand régal des abeilles et des bourdons qui s’y affairent sans cesse, enfin tant qu’il ne pleut pas des cordes… Ces arbustes sont encore plus spectaculaires et chargés de fleurs quand ils n’ont pas été taillés.

Haie fleurie de pyracanthas, Cap 18, Paris 18e (75)

En mai ces arbustes piquants se couvrent de grappes de petites fleurs blanches qui arrivent presque à cacher le feuillage. Autant de pistes d’atterrissage pour les nombreux insectes pollinisateurs qui fréquentent parfois bruyamment cette floraison très odorante.

(suite…)

Semis spontané de tomate dans Paris

Semis spontané de tomate dans la rue du Ranelagh, Paris 16e (75), près de la maison de la Radio

L’endroit n’est pas vraiment folichon, mais c’est près du trottoir et de la barrière qui ferme les travaux derrière la Maison de la Radio, dans la rue du Ranelagh, que ce pied de tomate a décidé de germer et de s’installer. Et il fait sa première fleur fin octobre…

Semis spontané de tomate dans la rue du Ranelagh, Paris 16e (75), près de la maison de la Radio

Il a mieux poussé que les autres mauvaises herbes et pour un sauvageon, ce pied de tomate est très beau. Bien démarré !

(suite…)

Le mimosa de la rue du Ranelagh (Paris 16e)

Tous les dimanches matin, je parcours la rue du Ranelagh (Paris 16e) pour rejoindre la Maison de la Radio et les studios de France Bleu 107.1 pour une demi-heure d’émission en direct. Sur mon chemin, j’ai repéré depuis longtemps un mimosa planté dans un jardinet, en pleine forme malgré le climat moins favorable. Depuis quelques jours, il est couvert de pompons jaunes.

Et oui, je plaisantais il y a quelques semaines en annonçant que les mimosas fleurissaient dans Paris, mais des mimosas en pots, forcés et vendus chez les fleuristes et dans les jardineries. Mais il existe au moins un mimosa (Acacia dealbata), parfaitement acclimaté et bien vigoureux dans la capitale !

Il est quand même dans un endroit protégé des courants d’air froid et bien ensoleillé. C’est important si vous souhaitez tenter l’expérience. Trouvez d’abord un emplacement chaud et ensoleillé toute la journée ou au moins à midi et dans l’après-midi, contre un mur pour que la construction emmagasine de la chaleur dans la journée et la restitue au cours de la nuit. Le sol doit être bien drainé. Il est préférable d’installer l’arbre en pleine terre, car les racines seront mieux protégées contre le gel. Dans un pot, la plante est davantage exposée aux rigueurs hivernales.