Archives de mots clés: Royal Monceau Raffles Paris

Le Royal Monceau Raffles Paris décoré avec les fleurs japonaises d’Aoyama Flower Market

Fleur de Gloriosa, photo ©Karol Zielinski / FotoliaAoyama Flower Market décore de fleurs japonaises le Royal Monceau – Raffles Paris du 10 au 22 février 2017.

En cette période de Saint Valentin propice aux rendez-vous en amoureux, l’hôtel de luxe Royal Monceau – Raffles Paris accueillera exceptionnellement dans son lobby et salles de restaurants des branches de « sakura », les fameux cerisiers japonais et des gloriosas, fleurs typiques proposées au Japon en février, choisis chez Aoyama Flower Market. Il confiera à son fleuriste Baptiste Pitou l’art de les marier, comme un pont entre les deux cultures japonaise et française.

Le 14 février, Aoyama Flower Market offrira un joli bouquet aux clients du restaurant Matsuhisa Paris du Royal Monceau, en célébration de l’amour.

Aoyama Flower Market
Ce fleuriste japonais est né en 1993 à Tokyo dans le quartier d’Aoyama, autour du concept « Living with flowers everyday ».
Après une centaine de boutiques ouvertes au japon, Aoyama Flower Market a ouvert sa première boutique à l’étranger, à Paris (96 rue du Bac, Paris 7ème) et incite à agrémenter la vie de tous les jours par des fleurs et branches fraîches, empreintes de créativité et de poésie japonaises.
Pendant quelques mois, le fleuriste propose une édition limitée de fleurs et de branches directement importées de chez les meilleurs horticulteurs japonais, pour mieux faire connaître ce patrimoine japonais.

Installation « Fleurs de Paris » au Royal Monceau de Paris

"Fleurs de Paris", création de Soline d'Aboville, Royal Monceau, Paris, septembre 2014
Le lobby du Royal Monceau accueille pendant la Design Week de septembre 2014 une création de Soline d’Aboville intitulée « Fleurs de Paris » : un tapis de fleurs en papier découpé suggérant un envol crée un effet de surprise quand on pénètre le lieu.

Découpées dans le plan de Paris iconique du Royal Monceau, ces Fleurs de Paris composent un jardin à la française revisité faisant écho au plafond du restaurant de Stéphane Calais. Cette installation s’intègre dans le cadre de la collaboration du Royal Monceau avec la création contemporaine.

Designer-scénographe diplômée de L’ENSAD, Soline d’Aboville s’est formée dès 2001 à l’art des vitrines pour la Maison Cartier. Après avoir créé pendant 5 ans les décors des vitrines Louis Vuitton à travers le monde, elle prête son talent, depuis la création de sa propre agence, Manymany, en 2008, à de nombreuses autres Maisons de luxe telles que Baccarat, Boucheron, Chanel joaillerie, Dyptique, Guerlain, Vacheron Constantin ou Hennessy par exemple.

« De mon métier de scénographe, j’ai appris avec l’expérience que la conception d’une installation éphémère exige beaucoup d’humilité, de flexibilité et de créativité. Mais à la manière d’un feu d’artifice, cette installation doit briller et l’exercice consiste à se renouveler sans cesse. C’est souvent en marchant ou en dormant que je rêve les projets. Ce rêve initial est un élément fondateur. C’est lui qui déclenche la vision créative du projet, c’est le point de départ de la course contre le temps qui s’enclenche souvent avant de jouer la note finale. Et en fait, j’aime bien cette hystérie qui mène à réaliser des choses hors du commun. Rétrospectivement, on peut considérer que tous les projets auxquels j’ai participé sont différents, comme autant de visages. Mais en fait, ils ont un air de famille et des traits communs : les effets de lumière et jeux de miroirs, le travail de la couleur et du son, la nature qui revient au galop, une certaine forme de simplicité aussi, une grande exigence sur les détails… Tout est amené ensemble pour créer une forme d’expérience et créer l’étonnement du visiteur. »

"Fleurs de Paris", création de Soline d'Aboville, Royal Monceau, Paris, septembre 2014
Installation du 1er septembre au 1er octobre 2014

Royal Monceau
37 avenue Hoche, 75008 Paris.