Archives de mots clés: Robinia pseudoacacia

Le plus vieil arbre de Paris dans le square Viviani (Paris 5e)

Acacia, Robinia pseudoacacia, square Viviani, Paris 5ème (75)Planté en 1601 par Jean Robin (1550-1629), directeur du jardin des Apothicaires, le robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia) du square Viviani (Paris 5e) est reconnu comme étant le plus vieil arbre de la capitale.

Acacia, Robinia pseudoacacia, square Viviani, Paris 5ème (75)Avec l’âge, le tronc principal a pris un air de plus en plus penché. Un pilier en béton le soutient pour l’empêcher de s’écrouler davantage. Et du lierre le recouvre presque entièrement. La partie la plus âgée porte encore quelques branches feuillues. Mais l’essentiel du feuillage est celui des rejets qui ont poussé de part et d’autre du vieux tronc.

Acacia, Robinia pseudoacacia, square Viviani, Paris 5ème (75)
On distingue nettement sur la photo ci-dessus les rejets qui repartent des racines de l’arbre vénérable.

« Tant que verdit l’acacia, l’automne n’entre pas. » Cette année encore, le proverbe se vérifie car l’arbre est encore bien vert courant novembre.

Le plus vieil arbre de Paris encore endormi

Robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia), square Viviani, Paris 5e (75)
Planté en 1601 dans ce qui est aujourd’hui le square Viviani-Montebello (Paris 5e), ce robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia) est l’attraction de ce petit jardin parisien très touristique situé près de la cathédrale Notre-Dame. Mais pour le moment, le vieil arbre est encore endormi même si le lierre qui le couvre partiellement lui donne un aspect plus verdoyant.

Le lierre qui couvre le tronc du robinier dissimule surtout les étais en béton peu esthétiques qui soutiennent l’arbre chancelant. Les bûcherons-élagueurs de la Ville de Paris interviennent régulièrement pour limiter son développement afin de ne pas étouffer l’arbre très âgé.

La rue de Longchamps à Neuilly (92) n’est toujours pas en hiver

Après un automne doux, un début d’hiver tout aussi tempéré et un Noël sans grand froid ni neige, les végétaux de la capitale et de la proche banlieue tardent à se mettre en repos. J’ai été surpris de voir les acacias de la rue de Longchamps à Neuilly-sur-Seine (92) encore couvert de feuilles bien vertes, en compagnie des sapins de Noël qui nous rappelle la saison.

Acacias feuillus en début d'hiver dans la rue de Longchamps, Neuilly-sur-Seine (92)

Encore bien verts ces arbres et surtout très chargés de feuilles !

Acacias feuillus en début d'hiver dans la rue de Longchamps, Neuilly-sur-Seine (92)

(suite…)

Faux acacia, rien ne l’arrête !

Le buddléia se ressème allègrement même sur les murs comme le paulownia ou le catalpa, mais ils ne sont pas les seuls parmi les arbres ou arbustes. Le robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia) est aussi très envahissant et en plus, il pique !

Cet exemplaire très élégant au demeurant s’est accroché sur un grand mur de pierres, dans une anfractuosité. Issu d’une graine ou d’un rejet d’un arbre situé dans le jardin au-dessus, sa situation escarpée ne l’empêche pas de pousser. Cet arbre pionnier prouve ici sa résistance. Et son pouvoir envahissant ! Joli, surtout quand il se pare de grandes grappes de fleurs blanches, mais à surveiller et à éviter dans un petit jardin.