Archives de mots clés: Région Ile-de-France

Biodiversité : une agence régionale en Île-de-France

Logo de l'ARB ÎdFJeudi 12 avril 2018, Valérie Pécresse présidente de la Région Île-de-France, Michel Cadot Préfet de la région d’Île-de-France, Préfet de Paris, Christophe Aubel directeur général de l’Agence française pour la biodiversité, Fouad Awada directeur général de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Île-de-France (IAU îdF) et Patricia Blanc directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, ont lancé la première Agence régionale de la biodiversité (ARB îdF).

La Région Île-de-France se dote aujourd’hui d’une ARB et marque ainsi son rôle de chef de file de la biodiversité et son engagement sur les questions environnementales. Rattachée à l’IAU comme département dédié à la biodiversité, cette ARB intègre notamment les équipes et les missions de Natureparif.

Portée également par l’Agence française pour la biodiversité (AFB), l’ARB travaillera avec elle en coopération permanente. Depuis janvier 2017, l’AFB exerce des missions de soutien à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, de la préservation, de la gestion et de la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins.

L’Agence de l’eau Seine-Normandie, dont les compétences d’action sont élargies à la protection de la biodiversité terrestre et marine, apportera également son concours technique et financier, par l’accompagnement des projets qui contribuent à préserver les ressources en eau, à lutter contre les pollutions, et à reconquérir la biodiversité aquatique et protéger les milieux humides.

Le Ministère de la transition écologique et solidaire, qui œuvre pour la sauvegarde de la biodiversité, la préservation des espaces naturels et la restauration des continuités écologiques, s’engage, au travers de ses services déconcentrés et notamment le Direction régionale de l’environnement et de l’énergie d’Île-de-France (DRIEE) avec la signature de la convention par le Préfet de la région d’Île-de-France, Préfet de Paris.

Lutter contre l’érosion de la biodiversité en Île-de-France : une nécessité absolue
Région la plus peuplée et la plus urbanisée de France, l’Île-de-France recèle un patrimoine naturel riche et mal connu. Au total, 10 000 espèces animales, dont 200 protégées, y sont recensées. La flore est également particulièrement abondante et diversifiée, puisqu’elle atteint 25 % du nombre des espèces présentes au niveau national. Région principalement agricole (47 % du territoire), l’Île-de-France accueille aussi 280 000 ha d’espaces boisés (24 % du territoire), répartis principalement entre les grands massifs de Fontainebleau, de Rambouillet et de Saint-Germain-en-Laye.

Sur un territoire à forte densité démographique, avec une fragmentation des milieux naturels et une imperméabilisation des sols, les pressions sur la biodiversité sont constantes. Les milieux humides ont perdu environ la moitié de leur surface au cours des cinquante dernières années, et ceux qui perdurent sont fréquemment artificialisés. L’abondance d’oiseaux a diminué de 21 % en 15 ans et la richesse en papillons de 8 %. La diversité en plantes est restée stable en 10 ans.

Au regard de ce contexte, aggravé par le changement climatique, l’objectif de l’ARB îdF est de renforcer l’action engagée pour la biodiversité, de la rendre encore plus efficace, plus visible et de l’ancrer durablement dans les territoires. Avec une nouvelle fonction d’ingénierie territoriale, l’Agence travaillera à l’émergence et à l’essaimage d’initiatives et de projets vertueux en Île-de-France ainsi qu’à la mise en réseau des acteurs. Elle contribuera ainsi à incarner le rôle de chef de file régional en matière de biodiversité. (suite…)

2,24 millions de Parisiens

Logo de l'InseeL’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) vient de communiquer les nouveaux résultats du recensement. La capitale compte désormais 2 240 621 millions d’habitants, ce qui fait de Paris le département le plus peuplé de la région Île-de-France.

L’arrondissement parisien le plus peuplé est le 15e avec 240 723 habitants, suivi par le 18e avec 202 780 habitants. Viennent ensuite le 20e (199 113 habitants), 19e (187 799 habitants), 13e (184 235 habitants), 17e (171 945 habitants), 16e (170 239 habitants), 11e (156 831 habitants), 12e (146 527 habitants), 14e (142 535 habitants), 10e (95 436 habitants), 5e (61 080 habitants), 9e (60 293 habitants), 7e (58 166 habitants), 6e (44 154 habitants), 8e (39 409 habitants), 3e (36 727 habitants), 4e (28 068 habitants), 2e (22 558 habitants) et le 1er (17 268 habitants).

La région Île-de-France regroupe 11 898 502 millions d’habitants. Pendant les cinq dernières années, la population y a augmenté de 60000 habitants par an, soit +0,5%, un taux proche de celui de l’ensemble de la France.

Les chiffres communiqués par l’Insee correspondent aux populations légales millésimées 2012 qui vont entrer en vigueur le 1er janvier 2015.

30e Festival International du Film d’Environnement (FIFE) du 19 au 26 février 2013

30e Festival International du Film d'Environnement (FIFE) du 19 au 26 février 2013

Le Festival International du Film d’Environnement, organisé depuis 2004 par la Région Île-de-France, dans le cadre de ses actions en faveur de l’écologie et du développement durable est un lieu de découvertes et d’échanges autour des problématiques environnementales et sociétales. Entièrement gratuit, il propose au public une programmation internationale, essentiellement inédite, de longs, moyens et courts métrages, documentaires et fictions, ainsi que des web docs, destinés à sensibiliser le grand public aux enjeux environnementaux, sociaux et humanitaires et au développement durable.

Une semaine pour découvrir 145 films (documentaires, fictions et web docs) sur le thème de l’environnement en provenance d’une quarantaine de pays.

Le festival s’est ouvert le 19 février 2013 avec la projection en avant-première de :
Des abeilles et des hommes, un film de Markus Imhoof, sélection Festival de Locarno 2012. Sortie en salles le 20 février.
Selon les régions du monde, ce sont entre 50 et 90% des abeilles qui ont disparu. Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe », avait-il prédit, « l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. »
(suite…)

Conférence publique sur les Parcs Naturels Régionaux d’Île-de-France

Dans le cadre de son cycle de conférences publiques, Natureparif propose une rencontre sur le thème « Les Parcs Naturels Régionaux d’Île-de-France », le mardi 15 juin 2010, de 18 h à 20 h. Cette conférence se déroulera dans les locaux de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), au 84 rue de Grenelle, 75007 Paris (Métro ligne 12, station Rue du Bac).


Quatre Parcs participent à la préservation de la nature en Île-de-France
Les territoires ruraux franciliens représentent près de 80% de la surface régionale. Ces espaces situés à quelques dizaines de kilomètres seulement de Paris sont, plus qu’ailleurs en France, soumis à de multiples pressions : urbanisation, passage d’infrastructures, extraction de matériaux de carrières, sur-fréquentation touristique les menacent de dégradation et de banalisation… Leur avenir est un enjeu fort pour l’aménagement et l’identité de la région. Pour préserver et dynamiser ces territoires ruraux remarquables, réservoirs majeurs de biodiversité, le Conseil régional s’est engagé dans une politique active, comprenant notamment la création de quatre Parcs naturels régionaux.

14% du territoire régional d’Île-de-France est classé Parc Naturel Régional
Afin de préserver la qualité de ces territoires ruraux remarquables, réservoirs majeurs de biodiversité, la Région Ile-de-France s’est engagée, depuis vingt-cinq ans, dans la création et l’accompagnement de Parcs naturels régionaux. Les Parcs d’Ile-de-France, Haute Vallée de Chevreuse (créé en 1985), Vexin français (1995), Gâtinais français (1999) et Oise-Pays de France (2004, élaboré avec la Région Picardie) présents aux portes de la ville, font partie d’une campagne bien vivante. Ils représentent près de 14 % du territoire régional et engagent près de 200 communes mais aussi les quatre Départements de la grande couronne d’Île-de-France. Ils placent l’Île-de-France dans les trois premières régions françaises par le nombre de Parcs. Ils tiennent une pleine et entière place dans le processus d’aménagement durable du territoire régional.

Profitez des beaux jours pour découvrir les Parcs !
Tout au long de l’année, les Parcs naturels régionaux vous accueillent et vous entrainent au fil des paysages régionaux au travers d’activités nombreuses et variées. Partez à la découverte des richesses que recèlent leurs milieux naturels (landes, coteaux calcaires, marais et prairies humides, forêts, vallées, paysages ruraux, platières gréseuses…) en vous promenant le long des sentiers de découverte ou en participant à des animations nature.
Venez visiter leurs musées ou assister aux fêtes locales organisées au cœur de villages typiques. Goûtez au terroir et appréciez leurs produits artisanaux (miel du Gâtinais, raisin de table, jus de fruit et bière du Vexin…).
Cette conférence publique vous donnera un avant-goût des découvertes que vous pourrez faire en vous plongeant au cœur des Parcs.

La Région Île-de-France ainsi que les quatre parcs naturels régionaux franciliens animeront cette conférence :
Fabien Paquier et Jean-Frédéric Laffargue – Région Île-de-France,
Jean-Luc Briot – Parc Naturel Régional du Vexin français (78, 95),
Alexandre Emerit – Parc Naturel Régional du Gâtinais français (77, 91),
Frédéric Pouzergues – Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse (78),
Brigitte Souverain – Parc Naturel Régional Oise Pays de France (95, 60).