Archives de mots clés: potée fleurie

Begonia Summerwings orange


Le petit plant de bégonia Summerwings orange acheté lors des Journées des plantes de Beervelde en mai dernier se plait sur mon balcon et a pris une belle ampleur. La potée est couverte de fleurs orange rouge vermillon qui se renouvelle sans cesse.

Begonia Summerwings orange en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Les feuilles effilées en forme d’aile d’ange sont très élégantes aussi. Le port de ce bégonia devient de plus en plus retombant d’où l’intérêt de le suspendre en hauteur pour pouvoir admirer les fleurs.

À floraison généreuse, fleurs fanées nombreuses… Et comme ce bégonia est autonettoyant, il faut assurer un balayage quotidien ou au moins plusieurs fois par semaine pour garder le balcon à peu près propre. C’est la même chose avec mes grands alcathéas et la Suzanne-aux-yeux-noirs. C’est moi le roi de la balayette !

Potée hérisson contre pigeons destructeurs

Begonia x tuberhybrida Summerwings orange retombant en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Depuis quelques jours, mes potées subissent les assauts d’un couple de pigeons ramiers décidés à nicher une nouvelle fois. Chaque matin, c’est une nouvelle surprise, avec souvent l’un des oiseaux installé au beau milieu de la végétation. Inutile de vous dire que certaines plantes cassent sous le poids de ces gros volatiles. Je suis donc obligé de leur interdire l’accès en piquant un peu partout des tuteurs en bambous.

Mon bégonia était tout raplati après le passage des ces oiseaux. Mais pas de casse heureusement. J’ai piqué quelques tuteurs en bambou pour que les pigeons ne puissent plus atterrir. Ce n’est plus une potée, mais un hérisson. Ce n’est pas très joli, mais au moins je vais continuer à profiter de la belle floraison.

D’autres plantes n’ont pas eu cette chance. N’ayant plus assez de tuteurs, j’ai laissé certains pots sans protection le temps de me réapprovisionner. Mon beau coléus y a perdu ses plus belles tiges, mon oeillet d’Inde à senteur de pamplemousse a aussi souffert, d’autant plus que ses fines tiges sont très cassantes. Et ma touffe de chrysanthème a maintenant un énorme trou au milieu des tiges. Je vais donc continuer l’opération hérisson !

Ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ en pleine floraison

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai pu enfin profiter de la superbe floraison de ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ car pour une fois, j’étais chez moi dans la journée au moment où les fleurs se sont épanouies. Une floraison spectaculaire, mais très éphémère, chaque fleur ne durant qu’une journée. Heureusement il y a de nombreux boutons floraux et chaque jour, c’est un nouveau festival.

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Suspension fleurie et colorée sur mon balcon parisien

Suspension de Calibrachoa, coléus, Thunbergia 'Tangerine' et Pelargonium 'Tricolor' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Comme je l’espérais, ma suspension fleurie prend de plus en plus d’ampleur et se pare d’un joli festival de teintes chaudes. Le mariage entre une suzanne-aux-yeux-noirs, un coléus, un calibrachoa et un géranium zonale est plutôt réussie et chacun y va de sa touche de couleur.

Calibrachoa, Thunbergia 'Tangerine' et Pelargonium 'Tricolor' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Le géranium zonale (Pelargonium ‘Tricolor’) s’est mis à fleurir, apportant une nouvelle couleur vive à sa palette déjà bien vive. Le rouge vif de ses fleurs s’accord bien avec le orange éclatant du calibrachoa et le orange cuivré bordé de jaune d’or de la suzanne-aux-yeux-noirs (Thunbergia ‘Tangerine’).

Thunbergia 'Tangerine', Calibrachoa et coleus au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Le coléus pousse moins vite que le calibrachoa et la suzanne-aux-yeux-noirs, ces derniers lancent des tiges parmi les feuilles colorées du premier, mais avec quelques pincements, j’arrive à maintenir chacun à sa place, en laissant quelques mariages bienvenus comme ces quelques fleurs cernées de feuilles multicolores.

La floraison de la suzanne-aux-yeux-noirs est plutôt une bonne surprise. Même avec une exposition mi ombragée et le soleil seulement le matin jusqu’à midi, cette plante exotique grimpante pousse à vue d’oeil et ne cesse de donner de nouvelles fleurs bien colorées. Je palisse les nouvelles pousses régulièrement sur la rambarde qui sépare mon balcon de celui de ma voisine. Petit à petit, j’obtiens des guirlandes fleuries qui entourent la suspension.

Cette composition fleurie exige des arrosages abondants et réguliers. et de temps à autre, j’enlève les fleurs fanées ou ce qui en reste car le calibrachoa et la suzanne-aux-yeux-noirs sont autonettoyants.

Composition de thunbergia, pélargonium, coléus et calibrachoa

Potée de Thunbergia 'Tangerine', Pelargonium 'Tricolor', Calibrachoa, coléus (Solenostemon) au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Il m’arrive parfois d’acheter des plantes qui me plaisent sans trop savoir où je vais les installer et encore moins à côté de quelles autres fleurs je vais les planter. Et puis quand tout est sur mon balcon, des idées viennent, s’imposent comme cette composition qui réunit un coléus, un calibrachoa, un géranium zonale et une Suzanne-aux-yeux-noirs. Un joyeux mélange avec beaucoup d’orange et de vert.

Tout a commencé avec la suzanne-aux-yeux-noirs (Thunbergia ‘Tangerine’) pour laquelle j’avais craquée. Son emplacement s’est vite imposé car je voulais qu’elle puisse enrouler ses longues tiges sur un support sans faire de l’ombre aux autres plantes du balcon. J’ai déjà bien assez de ma clématite ‘Blue River’ qui occupe beaucoup d’espace sur la rambarde.

Et puis je me suis dit que le pied de cette liane exotique allait rester vert, sans grand intérêt. J’ai alors trouvé ce coléus incroyable aux feuilles dentelées largement éclaboussées d’orange vif. De mon voyage en Belgique, j’ai rapporté le géranium zonale tricolore. Et le petit calibrachoa à grandes fleurs simples orange vif. En déballant tout, le mariage est devenu évident. Aussitôt imaginé, aussitôt planté !

Mais depuis la plantation, un vent du nord frisquet souffle et balaye la potée qui aurait bien besoin de plus de chaleur. Je vais être obligé d’attacher les tiges de la suzanne-aux-yeux-noirs qui n’arrivent pas à se fixer toutes seules à cause des courants d’air trop violents.

La belle floraison printanière de mon cactus de Noël

Cactus de Noël, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
En quelques jours, toutes les fleurs de mon cactus de Noël se sont épanouies m’offrant un des plus beaux spectacles fleuris qu’il soit. La grâce des fleurs très sophistiquées et leurs couleurs dans des dégradés de orange valent bien la peine de patienter une année pour pouvoir enfin les admirer.

Cactus de Noël, plante d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)