Archives de mots clés: pluie

De la pluie, encore et toujours…

Gouttelettes d'eau de pluie sur le feuillage d'une symphorine, parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
Depuis le 1er juin, les météorologistes ont comptabilisé pour Paris seulement 55 h d’ensoleillement alors que nous devrions en être à 108 heures, pour une moyenne totale sur le mois de 230 heures (source La Chaine Météo). Grisaille, fraicheur et pluies à répétition, un vrai temps pour les baveux !

Gouttelettes d'eau de pluie sur le feuillage d'une symphorine, parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
À Paris, il est tombé 306mm de pluie sur la période de 90 jours du 20 mars au 17 juin 2016. Le record de 1928 (274mm) est désormais battu. (source Météo France).

Record de pluie en mai 2016 sur Paris

Pluie d'orage au printemps dans Levallois (92)
Le cumul de pluie tombée sur la capitale est de 170 mm pour tout le mois de mai 2016. Cela représente un excédent de +169%. L’ancien record de précipitations de mai 1992 est largement dépassé.

En moyenne, il tombe 63 mm de pluie (normale pour la période 1981 / 2010) sur Paris au cours du mois de mai. Cette année on a relevé l’équivalent d’environ 3 mois de précipitations. L’ancien record était de 133 mm en mai 1992.

En Île-de France, les cumuls relevés sur la période du 28 au 31 mai 2016 sont atteints en moyenne tous les 10 à 50 ans (à Paris-Montsouris, on a relevé 83 mm pendant ces quatre jours).

(Source : Météo France et Météo Paris)

Cotinus après la pluie

Fleurs de Cotinus après la pluie, Jardin d'acclimatation, Bois de Boulogne, Paris 16e (75)
Que d’eau, que d’eau ! Ces derniers jours ont été plus qu’arrosés dans Paris et la région parisienne. Les jardins ont été bien mouillés, les jardiniers aussi ! Mais la pluie ne manque pas de quelques charmes, comme ces grappes de fleurs de cotinus chargées de gouttelettes d’eau.

Fleurs de Cotinus après la pluie, Jardin d'acclimatation, Bois de Boulogne, Paris 16e (75) (suite…)

Attention au temps frais (froid) et humide

Ciel chargé de gros nuages noirs sur le parc des Buttes-Chaumont et du 19e arrondissement de Paris
Les températures se sont beaucoup rafraichies avec des risques de gelées hors de la capitale dans la moitié nord de la France et des fortes pluies avec parfois de la grêle ou du grésil qui détrempent les jardins et les jardiniers.

Fidèle à sa réputation, le mois d’avril souffle le chaud et plutôt le froid en ce moment. Nous sommes en période de lune rousse et la météo est particulièrement imprévisible, avec des risques de gel qui incitent à la mise en place de protections pour les végétaux les plus sensibles aux températures négatives ou aux journées et nuits trop fraiches.

Côté potager, les imprudents qui ont déjà planté leurs aubergines, leurs basilics, leurs piments, leurs poivrons ou leurs tomates ont quelques soucis à se faire. Ces plantes potagères très frileuses n’aiment guère quand le thermomètre descend en-dessous de 12 °C. L’installation de voile de forçage disposés sur des arceaux ou des poteaux est conseillée pour garder une ambiance plus clémente autour de ces légumes.
Le feuillage de vos pommes de terre commence à poindre hors de terre ? Vite, étendez un voile d’hivernage en non tissé sur toute la planche. À retirer seulement quand les températures seront redevenues plus chaudes.
Pas de semis de haricots en pleine terre, la levée du semis serait catastrophique. Attendez la fin du printemps.

Côté fleurs, surveillez les lauriers roses, les daturas, les solanums, les cactées et les pélargoniums si vous les avez déjà installés à l’extérieur. Abritez-les des courants d’air. Arrosez-les en début de journée et ne laissez pas de l’eau stagner dans leurs soucoupes ou leurs cache-pots. Couvrez-les vite avec des journaux ou des voiles d’hivernage si le temps se dégage en fin de journée et que la météo annonce des températures négatives.

Même si vous avez besoin de place, il est trop tôt pour sortir les plantes d’intérieur qui attendront des jours plus doux, fin mai ou en juin, pour aller prendre un grand bol d’air. Et si vous aérez les pièces de votre maison ou appartement, faites attention de ne pas glacer vos potées à l’intérieur.