Archives de mots clés: plante bulbeuse

Renaissance de mon cosmos ‘Chocamocha’

Cosmos atrosanguineus Chocamocha au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Mon pied de cosmos chocolat (Cosmos atrosanguineus ‘Chocamocha’) a supporté l’hiver et ses rigueurs et a résisté aux attaques d’otiorhynques. De nouvelles pousses sont apparues depuis quelques semaines et elles commencent à avoir belle allure. Une nouvelle saison commence pour cette plante exotique au parfum si particulier.

À la fin de l’automne dernier, quand les températures ont commencé à bien baisser, j’ai espacé les arrosages de plus en plus jusqu’à ce que le feuillage se mette à jaunir et se dessèche. Pendant l’hiver, la potée avec la plante au repos est restée sur le balcon, à l’abri des pluies et sans la moindre goutte d’eau. Quand la vague de froid est arrivée en fin d’hiver, j’ai protégé la potée en l’enveloppant dans du plastique à bulles.

Quand les températures sont redevenues plus douces, j’ai dégagé la potée de sa protection et j’ai repris les arrosages, avec modération. Un peu plus fréquemment quand des nouvelles pousses sont apparues. Les achimènes qui étaient plantées avec ce cosmos chocolat commencent à peine à sortir. Je vais pouvoir ajouter de l’engrais organique et du compost pour fertiliser la terre qui n’a pas été changée.

Duo en bleu majeur

Scille du Pérou (Oncostema peruviana) et myosotis, Festival International des Jardins, Domaine de Chaumont-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire (41)
Les parterres qui ornent le parcours entre les différents jardins du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (41) offrent des découvertes végétales à toutes les saisons. Pour ce printemps débutant, le bleu y est très présent. J’aime beaucoup ce duo insolite entre l’inflorescence géante d’une scille du Pérou et les myriades de fleurettes des myosotis.

Pour obtenir ce savant mélange, il faut planter le bulbe de la scille (Oncostema peruviana) en fin d’été ou en automne ainsi que des jeunes plants de myosotis. Ces derniers prendront assez vite de l’ampleur au point de former un petit tapis dense, mais qui laisse passer le feuillage de la plante bulbeuse. Il est possible de reproduire cette association dans une grosse potée ou une jardinière.

Quelques jolies tulipes vues dans le parc de Sceaux

Tulipes au printemps dans le parc de Sceaux (Hauts-de-Seine)
Il n’y a pas que des magnifiques cerisiers à fleurs dans le parc de Sceaux. Si vous allez vous promener près de l’Orangerie, vous y découvrirez des parterres de tulipes simples ou doubles et de fleurs bisannuelles dans des tons de violet, de mauve et de rose. Voici quelques unes de ces belles tulipes…

Tulipes au printemps dans le parc de Sceaux (Hauts-de-Seine) (suite…)

Renoncule Butterfly

Ranunculus 'Butterfly', renoncule, Linda Verwaest, Fête des Plantes printemps, château de Saint-Jean de Beauregard (91)
La pépiniériste Linda Verwaest présente des grosses potées de cette superbe renoncule à la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard (Essonne) qui se déroule ce week-end. Les grandes fleurs simples dorées et orange vif sont vraiment spectaculaires.

Ranunculus 'Butterfly', renoncule, Linda Verwaest, Fête des Plantes printemps, château de Saint-Jean de Beauregard (91) (suite…)

Petit festival de fleurs printanières dans Paris

Cognassier du Japon (Chaenomeles) fleuri en fin d'hiver dans la capitale, Paris (75)
Les températures plus douces de ces dernières semaines ont permis aux floraisons printanières précoces de devancer l’arrivée officielle du printemps. Une balade dans Paris permet maintenant d’admirer de nombreuses fleurettes, certaines étant très parfumées. En voici un petit échantillon…

(suite…)

Lis des Cafres en hiver

Schizostylis coccinea, plante bulbeuse, parc Monceau, Paris 8e (75)Il n’a pas encore fait assez froid dans Paris pour arrêter les dernières floraisons. En me promenant hier dans le parc Monceau (Paris 8e), j’ai découvert ce lis des Cafres encore bien fleuri en ce début d’hiver.

Une touche de couleur dans la grisaille parisienne. Ce glaïeul écarlate aime les terres humides, il doit être plus qu’à son aise avec tout ce qui est tombé sur Paris ces derniers jours. Et la douceur revenue ne devrait pas freiner sa floraison…