Archives de mots clés: plantations

Nouvelle séance de plantations sur mon balcon parisien

Suspension avec liriope, géranium vivace et gaura sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)
Les fleurs annuelles défleuries ou plus très belles ont cédé leur place. Je me suis empressé de remplir les vides sur mon balcon avec des plantes vivaces et un arbuste. Voici un petit tour d’horizon de mes dernières acquisitions et plantations.

Dans une suspension, j’ai laissé le gaura nain en pleine forme et j’ai complété la potée avec un Geranium ‘Azure Rush’ (une version plus compacte du célèbre géranium ‘Rozanne’) et un beau pied de liriope au feuillage largement panaché de jaune crème trouvé chez Sous un arbre perché. Trois plantes robustes, sans soucis, florifères…

Jardinière avec Begonia chuyunshanensis sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)

Lors de la Fête des Plantes d’automne de Saint-Jean de Beauregard, j’ai trouvé ce bégonia vivace, Begonia chuyunshanensis, très florifère. Un nom à coucher dehors, mais une élégante espèce trouvée par Patrick Blanc et multipliée par Le Monde des Fougères qui je l’espère va résister aux hivers parisiens comme ma touffe de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’. Pour ce premier hiver, j’envisage quand même de protéger la jardinière avec quelques voiles d’hivernage.

(suite…)

Les plantations avancent sur mon balcon

C’est bien la première année où j’arrive à ne pas me laisser déborder sur mon balcon par mes achats ou mes acquisitions de nouvelles plantes. Dernière livraison en date, celle de Jardin Express, que j’ai récupérée samedi matin et que j’ai aussitôt mise en place.

Plantations sur mon balcon au printemps

Potée Corsica Flower Bridge avec Pelargonium graveolens 'Variegata', Begonia boliviensis Summerwings Blanc, Bidens 'Pirate's Pearl', avril 2011, photo Alain Delavie

Pour l’instant, la potée n’est pas très fournie, mais c’est normal. (suite…)

« Entre la Sainte-Catherine et Noël, tout bois est bon à planter. »

La Sainte-Catherine, c’est aujourd’hui 25 novembre. La saison des plantations d’arbres ou d’arbustes et du bouturage à bois sec commence !

Tant qu’il ne gèle pas à pierre fendre ou qu’il ne pleut pas, vous pouvez planter ou bouturer les arbres et les arbustes caducs suffisamment rustiques pour la région. Compte tenu des dernières prévisions météorologiques, les plantations vont devoir attendre un peu…

Sinon au moindre redoux, quand les arbres ou les arbustes caducs ont perdu leurs dernières feuilles, prélevez des rameaux d’un diamètre égal à celui d’un crayon et d’environ 20 à 30 centimètres de longueur pour les bouturer soit directement en pleine terre, soit dans un pot profond rempli de terreau. Choisissez plutôt un emplacement ombragé pour installer vos boutures. Veillez à maintenir le sol frais pendant l’hiver, surtout pour les boutures installées dans un contenant.

En cette fin d’automne, vous pouvez planter des arbres ou des arbustes cultivés en conteneurs ainsi que ceux proposés à racines nues. À cette saison, la reprise est pratiquement assurée. Il faut juste maintenir le sol bien frais par des arrosages réguliers (quand il ne gèle pas bien sûr) si le temps devient trop sec. Et même si le temps est pluvieux, il faut toujours arroser copieusement juste après la plantation.

Peu de pertes après l’hiver froid et long

Rien de tel qu’une période de vacances pour jardiner ! Grand nettoyage, séance de rempotages et plantations diverses sur mon balcon, tel a été le programme d’une bonne partie de ce lundi. Épuisant !

Travaux de jardinage sur balcon au printemps

Vue d'une partie de mon balcon après la première grosse séance de plantations, avril 2010, photo Alain Delavie

Je circule beaucoup plus facilement sur mon balcon après ces premiers grands travaux printaniers et je suis très content d’avoir placé tous les jeunes plants qui trainaient encore en godets, certains depuis… la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard d’il y a un an ! Il était temps, car la prochaine est pour la fin de la semaine. Au moins maintenant, je sais parfaitement ce que je dois ou peux encore acheter pour combler des vides. La place est de plus en plus rare, car j’ai de plus en plus de plantes vivaces et d’arbustes, qui prennent chaque année un peu plus d’ampleur.

Le bilan de l’hiver 2009-2010 est finalement plutôt bon. Hormis les fleurs annuelles qui ont gelé (impatiens et bégonias), ce qui n’a rien d’inattendu, je n’ai perdu qu’un géranium vivace, qui a certainement souffert d’un manque d’eau, un pied d’Impatiens tinctoria, de Begonia sutherlandii et trois minis cyclamens. Tous les plants de vivaces laissés en godets ont résisté : liriopes, tiarella, heuchère et asters. Tout repousse comme si de rien n’était. Et maintenant, ils ont tous été repiqués dans des gros pots ou des jardinières.
Encore quelques doutes avec ma potée de Begonia grandis ssp. evansiana, que j’ai laissée au sec tout l’hiver. C’est une espèce rustique, mais frileuse, pour le moment ce n’est pas anormal qu’elle ne reparte pas encore.

Prêt pour les plantations !

Samedi prochain, Édénia (95); le week-end suivant, ce sont les Botaniques de Chèvreloup (78) et le week-end d’après, la Fête des plantes de Saint-Jean-de-Beauregard (91), autant d’occasions pour découvrir et acheter de nouvelles plantes pour combler les trous laissés par les annuelles dans mes jardinières.

Balcon au début du printemps

Mon balcon avant les plantations, mars 2010, photo Alain Delavie

C’est plutôt le chantier sur mon balcon, mais tout est prêt, pots, cache-pots et sacs de terreau, je suis paré pour me lancer dans les plantations. Il ne faut plus trop trainer, car les plantes démarrent comme des folles avec les températures plus douces de ces derniers jours. Le balcon change de jour en jour.

Travaux jardin et balcon du mois de novembre

Quand la météo veut bien laisser le jardinier ou la jardinière accéder au jardin ou sur le balcon, les travaux ne manquent pas au coeur de l’automne :

  • Ramasser sans cesse les feuilles qui tombent et recycler celles qui sont saines (soit sur le tas de compost, soit en paillis au pied des haies, des massifs d’arbustes ou de plantes vivaces).
  • Rabattre les feuillages jaunis ou desséchés des plantes vivaces, sauf pour les quelques espèces décoratives en hiver (grands sedums, graminées, etc.).
  • Protéger, si ce n’est déjà fait, les plantes frileuses laissées dehors pendant la mauvaise saison. Pour celles cultivées en pot, il faut enrober le pot de plastique à bulles car les racines sont davantage exposées au froid dans les contenants.
  • Quand le temps est sec, ne pas oublier d’arroser les plantations récentes et les plantes cultivées en potées ou jardinières.
  • Tant qu’il ne gèle pas, continuer les plantations des plantes bulbeuses ou bisannuelles à floraison printanière, des plantes vivaces bien rustiques, des arbres et des arbustes.
  • Donner davantage de lumière aux plantes d’intérieur. Soit en ouvrant les rideaux dans la journée, soit en rapprochant les potées des fenêtres, soit en éclairant avec des lampes horticoles.